CHUR de Nantes en zone inondable !

Évaluer cet élément
(0 Votes)
dépenses publiques dépenses publiques

Information presse

                                                                                                                                              Paris, le 19 avril 2019

C'est une véritable gabegie qui se profile dans la ville des Ducs de Bretagne. Alerté par l’association locale GAELA, Contribuables Associés a découvert avec effroi le projet de construction du « futur » centre hospitalier des pays de la Loire et cela, à un prix pharaonique !


Alors que le regroupement des établissements de l’actuel CHUR (Centre Hospitalier Universitaire Régional) de Nantes ne sont pas discutables, le lieu choisit apparaît comme complètement inadapté pour un tel projet puisqu'il est situé en plein centre-ville sur l’île de Nantes, dans une zone inondable ET en dessous d'une voie aérienne ! Au-delà des questionnements sur la sécurité proprement dite, ces aspects génèrent de fait un véritable surcoût, soit un GASPILLAGE à venir de nos impôts !

Selon Eudes Baufreton, directeur de Contribuables Associés, « ce projet annoncé en 2009 à 350 millions d’euros, puis à 600 millions en 2012, est désormais affiché à 976 millions d’euros. Les experts consultés estiment même que son coût final en 2026 dépassera 1,5 milliards d’euros, devenant ainsi « le CHU le plus cher de France » ! Qui paiera la facture in fine si ce n’est les contribuables ? Or, un lieu parfaitement adéquat « LAËNNEC », au bord de la rocade - à proximité d’établissements déjà implantés et facile d’accès - aurait pu accueillir ce projet sans surcoût, au prix de 300 millions d'euros ! ».

Au-delà de la sécurité et du coût, se pose aussi la question écologique : des milliers de véhicules vont transiter quotidiennement par le centre-ville, à la fois du personnel soignant, des véhicules sanitaires, des malades et de leur famille venant de toute la région. Alors que la politique de la ville est au désengorgement du centre-ville, cette implantation est en totale contradiction.

Elus et hauts fonctionnaires locaux font la sourde oreille et soutiennent ardemment ce projet voulu par l’ex-maire et ex-Premier ministre Jean-Marc Ayrault sans pour autant fournir une seule bonne raison.

Une centaine de personnalités y compris du corps médical se sont engagés contre l’implantation de ce projet : rendez-vous sur le site de l’association GAELA. Cette dernière a également lancé une pétition : Pour un réel débat sur le regroupement de l’hôtel dieu sur l’île de Nantes !

Contribuables Associés, première association de contribuables de France – apolitique, non partisane et non subventionnée -, est engagée depuis 1990 contre le gaspillage, l’excès de dépenses publiques et des impôts.

Lu 54 fois Dernière modification le jeudi, 13 juin 2019 14:25