Le ministère de l'Intérieur souhaite lancer à l'assaut des routes de France 400 voitures-radar qui devraient augmenter le nombre de PV par 6.

Plus c’est petit, plus c’est vicieux. Le court laps de temps pendant lequel Matthias Fekl a été aux manettes au ministère de l’Intérieur lui a suffi pour enclencher la formidable mécanique destinée à broyer les automobilistes français.

Jusqu’à présent, un radar pouvait être camouflé dans une voiture tout ce qu’il y a de plus trompeuse banale, conduite par deux membres des forces de l’ordre. Afin d’augmenter le nombre des contraventions, le ministère aimerait améliorer le système et confier les véhicules à des chauffeurs non assermentés.

La construction des 400 nouveaux véhicules est confiée à la société Fareco, filiale de Fayat (4ème groupe de BTP français), en position depuis 2012 et qui a bénéficié d’un simple prolongement de contrat en 2016, révèle Le Canard enchaîné (21 juin 2017). Nulle publicité ou appel à la concurrence, donc. Réponse du cabinet de l’Intérieur : aucune des entreprises européennes fabriquant ce type de voitures ne semble être un véritable concurrent digne de ce nom. On aurait presque envie d’accuser le gouvernement de protectionnisme économique….

Ces nouveaux radars devraient rapporter 700 millions d’euros à l’État, grâce à une augmentation par 6 du nombre de PV. Mais à qui ira donc la manne collectée ?

Publié dans Les impôts et taxes

Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, vient d'annoncer une hausse de 7,6 centimes par litre des taxes sur le diesel, et ce pour la seule année 2018. Une hausse des taxes sur l'essence de 3,9 centimes par litre semble également imminente.

La taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) qui porte sur l’essence, le fioul… a rapporté 16 milliards d’euros à l’État en 2016. En prenant en compte la TVA, les taxes sur l’assurance, les péages ou encore les certificats d’immatriculation, le total des taxes acquittées par les conducteurs dépassent les 65 milliards d’euros, soit plus que l’impôt sur les sociétés.

Un quart du budget auto est consacré au paiement des taxes. L’automobiliste est décidément un contribuable très généreux…

Publié dans Les impôts et taxes

Invoqué officiellement pour des raisons de sécurité routière, le gouvernement va procéder au changement de milliers de panneaux de vitesse.

Selon le Syndicat des équipements de la route, interrogé par Challenges, les routes de France seraient jalonnées d’environ 20 000 panneaux « 90 » et « 90 » barrés.

Le coût de remplacement de ces panneaux serait estimé à 1,6 millions d’euros. Toutefois, ce coût ne comprend que l’achat de panneaux à 80 euros l’unité, et non les coûts de transport et de main- d’œuvre pour l’enlèvement des anciens panneaux et l’installation des nouveaux équipements. Il faut donc estimer que la facture sera bien plus salée pour les contribuables !

Ce changement de limitation de vitesse entraînera mécaniquement une hausse du nombre des contraventions pour excès de vitesse, les conducteurs étant habitués à rouler depuis des années à 90km/h sur les routes.

Pour le magazine spécialisé Auto Plus qui a étudié le nombre d’amendes dans les zones expérimentales, la réforme pourrait rapporter au minimum 335 millions d’euros supplémentaires à l’État !

 

Reprenant la maxime de François Hollande « c’est pas cher, c’est l’État qui paie », Édouard Philippe a annoncé que le coût de financement des panneaux de signalisation serait entièrement pris en charge par l’Etat… Mais, l’État c’est nous : les contribuables !

Le Premier ministre a aussi annoncé que « le surplus des recettes perçues par l’État ira dans un fonds d’investissement pour la modernisation des structures sanitaires et médico-sociales destinées à la prise en charge des accidentés de la route »…

Cela n’est pas sans rappeler la fameuse vignette auto, qui était prévue pour garantir un revenu minimum aux personnes âgées, et qui a finalement servi à alimenter les dépenses courantes de l’État.

Comme le montre cette infographie réalisée en mai 2016 par l’Automobile Club Association, l’automobiliste est un contribuable très généreux... bien malgré lui.

Dites STOP aux gaspillages d'argent public! Mobilisez-vous !

Publié dans Gaspillages publics