Obligation de transparence : trop de députés manquent à l’appel !

stop à l’excès des dépenses publiques! stop à l’excès des dépenses publiques!
Instaurée en début de quinquennat Macron - la loi de moralisation de la vie politique - devait prévenir les conflits d’intérêt et obliger nos parlementaires à plus de transparence… Oups !

Selon une récente enquête menée par le Projet Arcardie, un organisme indépendant, il a été mis en lumière de nombreuses irrégularités au niveau des déclarations d’intérêts et de patrimoine chez nos députés.  Chiffres à l’appui, ce sont près de 516 députés qui auraient vraisemblablement « oublié » de se mettre en règle.

Même si les impératifs de déontologie sont au cœur du débat depuis quelques années avec entre autres le Pénélopegate, l’affaire Cahuzac, ou encore le cas Thévenoud, la moralisation de la vie politique ne semble finalement pas en marche !

Une tendance qui s’accentue chez les députés

Toujours selon l’étude, de moins en moins d’élus respecteraient la loi de moralisation de la vie politique. En comparaison à l’année précédente, ils sont 30% de moins à être en règle. D’après Tris Acatrinei,  la fondatrice du projet Arcadie, l’oubli et le manque de temps seraient les principales raisons de ces manquements. Elle ajoute également que le mois de décembre – mouvementé pour cause de gilets jaunes- aurait pu mettre les députés en retard dans leurs déclarations. Manquement… Une nouvelle métaphore pour parler de dissimulation volontaire ?

Agissez maintenant !

Chez Contribuables Associés nous sommes pour beaucoup plus de transparence, et cela depuis longtemps.  Ainsi, nous avons développé des outils uniques comme l’Argus parlementaire, l'Argus des communes,ou encore le site de l’Observatoire de la Corruption. Véritable jauge de la bonne détermination de son député à défendre ses intérêts, simple évaluation de la dépense publique de votre ville ou encore recueil d’investigations à la suite de fraudes… Nous vous rapportons tout !

Mieux… Vous pouvez aussi vous battre contre certaines de ces injustices ! Si vous souhaitez nous soutenir dans la lutte contre la corruption en interpellant le Président de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique, signez notre pétition et stoppez ces abus.

Crédit Fotolia :_155195176_S.

Lu 346 fois Publié le vendredi, 07 juin 2019