Démission de Thomas Thévenoud, rattrapé par le fisc

Après Jérôme Cahuzac, c'est au tour de Thomas Thévenoud d'être rattrapé par le fisc. Le secrétaire d'État au Commerce extérieur a présenté sa démission à François Hollande.

 

L’Elysée a expliqué dans un communiqué que la démission de Thomas Thévenoud était due à «des problèmes de conformité avec les impôts». «Dans le cadre des nouvelles normes mise en place par le gouvernement dans le cadre de la transparence de la vie politique, il s’est avéré qu’il y avait un problème de déclaration d’impôt» a également précisé l’ Elysée.

Seulement 9 jours après sa nomination au sein du gouvernement Valls 2, Thomas Thévenoud a donc été contraint de démissionner suite à des « retards de déclaration et de paiement » au fisc. Thomas Thévenoud aurait en effet soustrait au fisc certains de ses revenus, et ce pendant plusieurs années… Il ne s’agirait donc pas d’un simple retard de paiement comme le laisse entendre le communiqué de l’Elysée, mais bien d’une véritable fraude fiscale ayant perduré pendant de nombreuses années.

Son épouse, Sandra Thévenoud, est chef de cabinet du président du groupe socialiste du Sénat. Sandra Thévenoud est donc payée par de l’argent public. Or, si son mari ne paie pas ses impôts, c’est bien que le couple ne les paie pas ! Pourquoi Sandra Thévenoud ne démissionne-t-elle pas elle aussi?

Thomas Thévenoud avait été nommé vice-président de la mission d’information sur la fraude fiscaleen mars 2013. Il a également été membre de la commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac.

Thomas Thévenoud s’était fait une spécialité de stigmatiser les fraudeurs et l’évasion fiscale (voir vidéo sous l'article).

Voici le florilège des déclarations de Thomas Thévenoud sur la fraude et l’évasion fiscale:

« Chaque euro pris sur l’évasion fiscale, c’est un euro de moins prélevé sur l’ensemble des Français et surtout les plus modestes » ( 22 janvier 2014).

« Faites repentance fiscale parce que le compte à rebours va s’enclencher », avait déclaré Thomas Thévenoud à propos des exilés fiscaux.

« Jérôme Cahuzac ? J’ai une question toute simple à lui poser : pourquoi a-t-il menti à la représentation nationale? Pourquoi il s’est menti à lui-même? (…) Cahuzac est un ancien collègue, ça a été un ministre qui avait un savoir-faire, mais il nous a menti et c’est une véritable trahison », avait déclaré Thomas Thévenoud en juin 2013 lorsqu’il était membre de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Cahuzac.

« La lutte contre la fraude fiscale est devenue aujourd’hui un enjeu majeur (…) Derrière l’expression pudique d’optimisation fiscale se cache une réalité cruelle: des pertes de recettes importantes pour l’Etat et le comportement déviant d’un certain nombre de grandes entreprises. (…) A l’heure où des efforts sont demandés aux Français cela ne peut plus durer », avait écrit Thomas Thévenoud sur son blog en juin 2013.

« J’ai déjà travaillé sur les questions d’optimisation fiscale, que se soit pour les grands groupes de tabac ou l’industrie traditionnelle. La nouvelle économie doit payer des impôts quelque part, sinon ce n’est pas seulement un problème de financement des Etats, mais de démocratie ». ( 13 février 2014, Le Nouvel Observateur)

Suite à la démission de Thomas Thévenoud pour cause de problèmes avec le fisc, Matthias Fekla été nommé secrétaire d’Etat au Commerce extérieur.

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 200 fois Publié le vendredi, 05 septembre 2014

Media