mercredi, 05 octobre 2016 16:30

Les avantages des anciens présidents revus (légèrement) à la baisse

les-avantages-des-anciens-presidents-revus-legerement-a-la-baisse les-avantages-des-anciens-presidents-revus-legerement-a-la-baisse © Contribuables Associés

Le Décret du 4 octobre 2016 relatif au soutien matériel et en personnel apporté aux anciens présidents de la République vient d'être publié au journal officiel de la République française. Il détaille les nouveaux privilèges des anciens élus.

 

Désormais, « pendant les cinq années qui suivent la cessation de leurs fonctions, il est mis à disposition des anciens présidents de la République sept collaborateurs permanents […] ainsi que deux agents de service, appartenant à la fonction publique ou rémunérés par l’État sur contrat(article 1).

Le régime diminue après cette période de cinq ans : « Au-delà des cinq années qui suivent la cessation de leurs fonctions [NDLR : mais seulement, 2021 pour Chirac, Sarkozy et Hollande], il est mis à disposition des anciens Présidents de la République trois collaborateurs permanents, […] ainsi qu’un agent de service, appartenant à la fonction publique ou rémunérés par l’Etat sur contrat.» (articles 2)

Les anciens Présidents de la République continueront toujours à bénéficier de logements « meublés et équipés, dont le loyer, les charges et les frais généraux sont pris en charge par l’Etat.» (article 3). Ainsi, que de la prise en charge de leurs frais de réception et de déplacement  pour eux-mêmes et un collaborateur.

Toutefois, pour Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, le délai de cinq années court à compter de la date d’entrée en vigueur du présent décret. Leurs avantages ne seront donc légèrement revus à la baisse qu’à compter d’octobre 2021.

Les anciens présidents nous coûtent très cher. Le député socialiste René Dosière avait calculé les dépenses publiques afférentes aux anciens chefs de l’Etat : les trois anciens présidents de la République coûtent chaque année 9,6 millions d’euros aux contribuable. C’est même 10,3 millions d’euros par an selon la Cour des comptes.

La palme revient à Valéry Giscard d’Estaing avec 3,9 millions d’euros, devançant Nicolas Sarkozy (3,3 millions d’euros) et Jacques Chirac (2,4 millions d’euros).

Source : Décret n° 2016-1302 du 4 octobre 2016 relatif au soutien matériel et en personnel apporté aux anciens Présidents de la République

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 338 fois Dernière modification le mercredi, 18 mars 2020 16:52