vendredi, 02 mars 2012 10:12

Les parlementaires ne paient pas leurs transports

les-parlementaires-ne-paient-pas-leurs-transports les-parlementaires-ne-paient-pas-leurs-transports © Trez/Contribuables Associés

Les députés disposent gratuitement de l’ensemble du réseau SNCF en 1ère classe et de prestations de couchage (couchettes et voitures-lits), liées aux déplacements à l’intérieur des frontières métropolitaines.

 

Le Sénat et l’Assemblée nationale ont chacun un parc de voitures avec chauffeurs que les parlementaires peuvent utiliser pour leurs déplacements liés à leur mandat dans Paris et sa région ou à destination des aéroports. Ces véhicules servent aussi aux déplacements des délégations officielles et à ceux imposés par les travaux législatifs.

En cas de pénurie de voitures, il est fait appel aux taxis parisiens, remboursés dans la limite d’un plafond annuel, sur présentation des justificatifs de dépenses.

Pour les voyages en avion, les députés métropolitains peuvent bénéficier de :

– 80 passages entre Paris et la circonscription lorsqu’elle est desservie par une ligne aérienne régulière ;

– 12 passages pour toute destination hors circonscription, en France métropolitaine.

Et pour les députés d’outre-mer :

– un crédit annuel égal, pour les députés des départements d’outre-mer et de Mayotte, au coût de 26 passages en classe « club-affaires » entre Paris et la circonscription et, pour les députés d’outre-mer élus dans une collectivité du Pacifique, au coût de 16 passages en première classe entre Paris et la circonscription ;

– Plus 8 passages pour toute destination en France métropolitaine.

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 66 fois Dernière modification le dimanche, 28 juin 2020 10:45