Imprimer cette page

Allocation temporaire d'attente : 330,30 € par mois sans cotiser

L'allocation temporaire d'attente est versée aux demandeurs d'asile, elle représentait 54,6 millions d'euros en 2010.

 

Vous connaissez la Couverture maladie universelle (CMU), l’Aide médicale d’Etat (AME), mais connaissez-vous l’Aide temporaire d’attente (ATA) qui succède en 2006 à l’Aide d’insertion (AI). La France a-t-elle vocation à sauver le monde ?

L’allocation temporaire d’attente est une allocation versée par Pôle emploi aux demandeurs d’asile pendant la durée d’instruction de leur demande d’asile, à certaines catégories de ressortissants étrangers et à des personnes en attente de réinsertion.

Pour en bénéficier, le demandeur doit justifier de revenus inférieurs au montant forfaitaire servant de base au calcul du RSA. Le montant de l’ATA est actuellement de 11,01 euros par jour soit 330,30 € par mois. Les allocataires de cette aide étaient 25 000 en 2008, ils étaient 34 000 l’année suivante (INSEE)… L’ATA était de 10,67 euros par jour en 2010 et représentait un coût total de 54,6 millions d'euros par an.

Un Français de 18 à 25 ans n’a aucun droit (sauf chômage s’il a déjà travaillé) mais un étranger du même âge a droit à l’ATA, cherchez l’erreur…

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 77 fois Publié le jeudi, 18 octobre 2012