Imprimer cette page

Ces organisations qui ont raflé la cagnotte de la réserve parlementaire

ces-organisations-qui-ont-rafle-la-cagnotte-de-la-reserve-parlementaire © Contribuables Associés

Clubs de pétanque, vendeurs de tondeuses, Ligue de l'enseignement, SOS Racisme, UNEF, think tanks politiques : ces organisations touchent le jackpot de la réserve parlementaire 2016 !

 

En 2016, les députés ont dépensé plus de 80 millions d’euros pour 16 550 projets.

Contribuables Associés a déjà décerné les « 5 lingots d’or du clientélisme » pour les députés ayant utilisé leur cagnotte 2016 de manière manifestement intéressée.

Pour la réserve parlementaire 2016, les tristes lauréats sont : Claude Bartolone, Gilles Carrez, Christophe Caresche, Pouria Amirsahi et Jean-Louis Roumegas.

Certaines organisations ont réussi un tour de force en récupérant des milliers d’euros d’argent public, auprès des parlementaires de tout bord !

  • Les contribuables peuvent avoir les boules : les députés ont distribué 150 000 euros de leur bourse parlementaire pour des clubs de pétanque :
  • Les députés ont dépensé plus de 200 000 euros pour des tondeuses à gazons !

Mention spéciale à Olivier Dassault (LR) qui en 9 subventions a dépensé près de 39 500 euros pour des tracteurs et tondeuses !

  • La Ligue de l’enseignement a gagné 182 500 euros de la part de députés socialistes
  • SOS Racisme a des potes à l’Assemblée ! L’organisation touche 55 500 euros de la réserve parlementaire 2016
  • L’association France Palestine, qui organise des boycotts de produits israéliens et des manifestations hostiles à ce pays, a récolté près de 8 000 euros de la part de trois députés socialistes : Jean-Louis Roumegas (auquel nous avons attribué un lingot d’or du clientélisme), Richard Ferrand et Geneviève Gosselin-Fleury.
  • L’UNEF– organisation étudiante se définissant comme « ancrée à gauche » et « internationaliste » – empoche la coquette somme de 24 000 euros, dont 10 000€ par Pouria Amirsahi, ancien président de ce syndicat.
  • Les think tanks politisés sont choyés :
    • Fondation Robert Schuman : 90 000 euros
    • Fondation Charles de Gaulle : 15 000 euros
    • Fondation Jean-Jaurès : 398 000 euros, dont 230 000 euros par Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale
    • Fondation Gabriel Péri : 130 000 euros etc.

L’association Contribuables Associés rappelle son opposition totale à la distribution de cette cagnotte : un parlementaire est un législateur, pas un mécène avec l’argent public.

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 426 fois Publié le mardi, 28 février 2017