Collectivités territoriales : pour une redéfinition du périmètre de l’action publique

Si la baisse de la dotation globale de fonctionnement de l'État aux collectivités locales place ces dernières dans une situation inconfortable, la solution n'est ni dans l'augmentation de la fiscalité locale, ni dans une sanctuarisation de leur dotation, mais dans une réduction de leur champ d'action — et donc de leurs dépenses.

 

C’est au tour de la Cour des comptes de s’inquiéter de la dégradation des finances locales.

À la suite de la baisse de la dotation globale de fonctionnement (DGF) de l’État, les collectivités territoriales ont continué à laisser augmenter les dépenses de… fonctionnement (notamment les salaires), avec une hausse des dépenses salariales de 4% en 2014, et ont choisi de réduire les investissements publics.

Or, comme le note la Cour des comptes, « la masse salariale constitue un gisement potentiel important d’économie ». On apprend par ailleurs dans l’article correspondant à ce dernier lien que de plus en plus de collectivités territoriales, au lieu de baisser les primes des agents absentéistes, ont choisi d’introduire en sus une prime de présence, allant jusqu’à plusieurs centaines d’euros par an. Être payé pour venir travailler, c’est en principe ce à quoi sert leur traitement…

Lu 215 fois Publié le mardi, 13 octobre 2015