Combien coûte la SNCF aux contribuables ?

La SNCF coûte plus de 1.000 euros par an à chaque contribuable soumis à l’impôt sur le revenu, et touche plus de 7 milliards d’euros de subventions publiques.

 

La SNCF coûte cher aux contribuables français et aux usagers !  D’après une étude interne, la SNCF coûte 30% plus cher que ses concurrents européens. Le coût élevé de la SNCF s’explique notamment par la non-standardisation de l’exploitation du réseau ( contrairement aux concurrents européens), et surtout par le coût des privilèges dont bénéficient les agents SNCF ( voir Le train de vie délictueux du comité d’entreprise de la SNCF).

Rappelons que le temps de travail des agents SNCF est bien inférieur à celui de la moyenne des salariés français (15 % de jours travaillés en moins), alors que les salaires des agents SNCF sont de 15 % à 30 % supérieurs à ceux du privé. Les agents SNCF bénéficient également de nombreuses primes ( voir aussi Le scandale des billets gratuits de la SNCF), et 87 % des cheminots partent à la retraite entre 50 et 55 ans ( 99,7 % des cheminots partent à la retraite avant 60 ans). Ils bénéficient en plus d’une pension de retraite moyenne supérieure de 400 euros à celle du privé.

Montant des subventions à la SNCF

Pour permettre à la SNCF d’assumer des coûts si élevés ( voir La CGT utilise l’argent de la SNCF pour financer des opérations humanitaires militantes), les contribuables sont mis à contribution. L’ Etat et les collectivités locales versent près de 7 milliards d’euros de subventions à la SNCFRFF bénéficie quant à lui de 5 milliards d’euros de subventions publiques. Au total, le montant des subventions à la SNCF et RFF s’élève à plus de 12 milliards d’euros par an.

En 2010, la dette de la SNCF s’est élevé à 10 milliards d’euros, alors que l’entreprise avait annoncé un chiffre d’affaires de 30,47 milliards d’euros… Et ce malgré les énormes subventions versées par l’ Etat et les collectivités à la SNCF.

source: http://fr.irefeurope.org

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 162 fois Publié le mercredi, 18 juin 2014