Saint-Béat (Haute-Garonne) : le tunnel qui a coûté 142 millions d’euros attend toujours sa déviation

Coût du tunnel de Saint-Béat Coût du tunnel de Saint-Béat © Ivanova Tetyana - Shutterstock

 

Inauguré en 2018 pour 142 millions d'euros, et cinq ans après le début de sa construction, le tunnel de Saint-Béat en Haute-Garonne attend toujours la déviation qui doit mettre à fin à la traversée quotidienne des villages locaux par des milliers de véhicules.

De 500 à 800 poids-lourds venant d’Espagne, des milliers de voitures traversent les villages. La déviation tant attendue doit permettre aux villages et à leurs voiries de ne plus subir ces nuisances.

Or, sous prétexte de ne pas disposer pour l’instant de la somme nécessaire à sa construction (environ 15 millions d’euros pour 2,5 km), les collectivités locales à l’initiative de ce tunnel ( long d’un peu plus d’1 km), dont la région Occitanie, repoussent sa construction à 2024 !

Carole Delga, le président de la région Occitanie, explique que ce n’est qu’à cette date que le budget sera disponible. Mais surtout, cette déviation est tant attendue non seulement parce que les riverains veulent mettre fin aux nuisances, mais surtout car elle devait relier un pont nouvellement construit à Arlos, qui pour l’instant ne sert à rien...

Tunnel de Saint-Béat : un dépassement de budget de 37 millions d'euros

Ces lenteurs exaspèrent des riverains, regroupés au sein d’un collectif « Vivre en vallée de Saint Béat », dont les adhérents et des habitants avaient manifesté le jour de l’inauguration du tunnel contre la lenteur des travaux. Une des raisons : l’impératif écologique et des études d’impact pour des écrevisses et des sources. 

Le collectif est d’autant plus inquiet que le tunnel est un cas emblématique de ces chantiers publics qui ont vu leur budget exploser : de 105 millions d'euros au départ à 142 millions (financés à 38% par le Conseil départemental, à 32% par l'État et à 30% par la Région). 

Encore un exemple de dépenses publiques ubuesques...

 Merci à D.B., de Vaucresson (44), membre de Contribuables Asssociés, pour nous avoir signalé ce gaspillage.

(Photo d'illustration)      
Lu 1231 fois Publié le jeudi, 14 novembre 2019