Imprimer cette page

La société américaine Eon Reality à Laval : réalité virtuelle, gabegie réelle

subvention-entreprise-euro © Frog 974 - Fotolia

La société Eon Reality, filiale d’un groupe californien spécialisé dans la réalité virtuelle, s’est installée à Laval en 2014 grâce aux aides publiques. Depuis juin 2019, cette entreprise est en liquidation judiciaire sans poursuite d’activité. 

 

C'est sans espoir pour les collectivités locales de récupérer les fonds distribués.

Déjà à Clermont-Ferrand en 2008, Eon Reality n’avait pas tenu sa promesse d’équiper un centre de réalité virtuelle.

Pour le site d'Eon Reality à Laval, l’État a versé 298 000 euros pour la création d'emplois : 55 CDI ont vu le jour contre 150 emplois promis.

Laval Agglomération a contribué à l’achat de matériel aux États-Unis, avec une subvention à hauteur de 402 000 euros.

La Région Pays-de-la-Loire a octroyé un prêt de 3.1 millions d'euros, sans aucune garantie, et versé une subvention de 900 000 euros, sans en préciser la destination, ce qui rend tout détournement de fonds impossible à prouver… 

L'addition pour le contribuable : 4,67 millions d'euros

Lu 851 fois Publié le jeudi, 16 janvier 2020