Le coût du Grand débat national

grand-debat-national-argent-public grand-debat-national-argent-public © Capture d’écran granddebat.fr

Le coût global du Grand débat national, que tout le monde a déjà oublié, et dont on se demande à quoi il a pu servir (si ce n’est à conduire à 17 milliards d’euros de dépenses publiques supplémentaires), aura coûté au final 12 millions d’euros, entre le 15 janvier et le 4 avril 2019.

 

La facture a été supportée par plusieurs ministères : les services du Premier ministre pour 3,1 millions d’euros, le ministère de l’Économie (1,7 million d’euros) et le ministère de la Transition écologique, 6,2 millions d’euros.

Les cahiers de doléances, remplis par les citoyens, et qui devaient être mis en ligne, ont été archivés à la Bibliothèque nationale au motif que leur numérisation aurait coûté plusieurs millions... 

Les principaux postes de dépense sont les suivants :

  • Plate-forme numérique : 1,1 M€
  • Stands de proximité : 600 k€
  • Conférences nationales thématiques : 125 k€
  • Conférences citoyennes régionales en métropole (13 + 1 conférence Jeunesse) : 2,6 M€, dont 500 k€ pour la génération et le contact des participants tirés au sort
  • Stands de proximité et conférences citoyennes régionales en Outre-mer : 210 k€
  • Numéro vert assuré par Téléperformance : 142 k€
  • Conception, organisation et articulation des différents dispositifs : 2,8 M€
  • Plan de communication pour faire connaître le grand débat à son lancement : 1,6 M€
  • Traitement et analyse des données : 3,25 M€, dont :
    • Numérisation, indexation et archivage des contributions en format libre par la Bibliothèque nationale de France et son sous-traitant : 330 k€
    • Transcription : 620 k€
    • Traitement et analyse des des données issues des contributions libres : environ 900 K€
    • Traitement et analyse des données de la plate-forme numérique : environ 1,4 M€
  • Rémunération et frais de fonctionnement de l’équipe de la mission du grand débat : 300 k€
  • Budget de fonctionnement du collège des garants et rémunération de l’attachée de presse mise à leur disposition : 28 k€

"Ces dépenses sont couvertes par le budget de l’Etat.  Elles ne constituent en aucun cas des dépenses de campagne et ne seront par conséquent pas imputées au compte de campagne de la liste présidentielle."

(Source : Services du Premier ministre en réponse à une question écrite du 19 mars 2019 de la députée Laurence Trastour-Isnart (Les Républicains - Alpes-Maritimes )

Retrouvez les gaspillages du trimestre dans notre revue Tous contribuables

gaspillages tous contribuables 17

Recevez GRATUITEMENT le livre choc sur le scandale des gaspillages de l'argent public

une grande livre noir gaspillages argent public copy 1

Lu 67 fois Publié le vendredi, 20 novembre 2020