Imprimer cette page

Rapport de la Cour des comptes : deux poids, deux mesures

etat-rapport-de-la-cour-des-comptes-deux-poids-deux-mesures © Cour des comptes

La Cour des comptes ne cache pas son acrimonie pour la dépense publique, mais elle ménage l’Etat. 

Dans son dernier rapport sur la situation budgétaire de la France, dévoilé le 2 mai 2012, la Cour des comptes réclame un contrat de gouvernance entre l’Etat, les services de l’Etat et les collectivités locales.

Les magistrats de la rue Cambon indiquent clairement que pour tenir durablement l’objectif de réduction du déficit public – qui doit être ramené à 3% du PIB en 2013 – la meilleure solution consiste à réduire la dépense publique. Voilà pour le principe. Mais au lieu de demander, en bonne logique, à l’Etat de faire des économies pour trouver les 33 milliards d’euros qui manquent en 2013, elle préconise une répartition de cet effort à 50 % entre l’Etat et les particuliers ! 16,5 milliards d’euros chacun.

Pour l’Etat, il s’agira de jauger l’ensemble de ses dépenses – il était temps ! – et de réduire la voilure en rognant sur les dépenses d’intervention et d’investissement. Pour les particuliers, la donne sera plus punitive puisque les magistrats de la rue Cambon préconisent, en vrac, la remise en cause de l’abattement de 10% sur les pensions, la fin des niches fiscales et sociales, l’alignement de la CSG payée par les retraités sur celle des salariés, un relèvement provisoire de la TVA… 

Autant de mesures qui s’ajoutent à celles figurant dans le collectif budgétaire proposé au Conseil des ministres.

Bref, pour faire perdre du poids à l’Etat, la Cour des comptes lui demande d’arrêter de grossir alors que les contribuables sont priés d’arrêter de manger. C’est la version de la justice sociale façon Cour des comptes, avec Didier Migaud, ancien président socialiste de la commission des finances de l’Assemblée nationale, en grand diététicien !

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 70 fois Publié le mardi, 03 juillet 2012