Inspection générale des finances : priorité à la réduction des dépenses

Selon un rapport confidentiel de l'Inspection générale des finances, il faudra économiser 5 milliards d’euros par an pour revenir à l'équilibre budgétaire en 2016.

 

Pour revenir à l’équilibre budgétaire d’ici 2016, il faudra réaliser 5 milliards d’euros d’économies par an, principalement sur la masse salariale des fonctionnaires.

Le rapport confidentiel de l’Inspection générale des finances (IGF), révélé par Les Echos, pointe surtout la faible marge de manœuvre du nouveau gouvernement. Les auteurs de ce rapport redoutent uneaugmentation massive des impôts qui grèverait la compétitivité française. Il faut « engager d’importantes réductions des dépenses de l’État sur la durée de la prochaine mandature » précise le document.

A l’exclusion des dépenses incompressibles, la progression des budgets des ministères devra ralentir de 8%. L’Inspection générale des finances précise qu’une diminution de 1,5% du nombre de fonctionnaires d’Etat, par an, rapporterait 900 millions d’euros. Etendre le gel du point d’indice aux primes pourrait rapporter 550 millions d’euros de plus. Un gel des pensions des fonctionnaires permettrait également de réaliser 700 millions d’euros d’économies.

Autre piste, les dépenses d’interventions (aides au logement, retraites de la SNCF, etc.) pourraient être stabilisées voire diminuées de 2%, toujours selon l’IGF. Enfin, 600 millions d’euros pourront être économisés à condition d’arrêter l’alignement des prestations sur la hausse des prix.

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 102 fois Publié le mardi, 05 juin 2012