J-4 avant le Jour de libération des contribuables

jour-liberation-fiscale-2014 jour-liberation-fiscale-2014 © Contribuables Associés

Cette année, pour payer les dépenses de l’Etat et des collectivités territoriales, les Français travaillent en moyenne jusqu’au 26 juillet !

 

Depuis 1999, Contribuables Associés calcule le jour de libération des contribuables. Établi à partir des dernières données de l’OCDE, il est devenu au fil des ans un indicateur de référence.

En 2014, le poids de la dépense publique représente ainsi 56,7% du PIB. Rapporté au nombre de jours d’une année, c’est l’équivalent de 207 jours des richesses produites qui sont dépensées par l’Etat, la Sécurité sociale et les collectivités territoriales. Autrement dit, les Français travaillent du 1er janvier au 26 juillet pour financer les dépenses publiques. Et ce n’est qu’à compter du 27 juillet qu’ils peuvent bénéficier de leurs revenus. C’est pourquoi dimanche prochain sera « le jour de libération des contribuables » !

Vers une suppression du statut de la fonction publique

En France, le poids de la fonction publique est une véritable chape de plomb. La Cour des comptes s’exprime régulièrement à ce sujet, notamment en pointant du doigt la hausse importante des dépenses de personnel dans les collectivités locales. Il ne sera pas possible de réformer la fonction publique sans supprimer le statut pour ne le réserver qu’aux seuls emplois relevant du régalien : justice, armée, police. Contribuables Associés soutient ainsi la proposition de loi du député Jean-François Mancel qui vient de déposer un texte visant à soumettre les agents publics au code du travail.

Il faut désormais tirer le bilan de l’utilisation abusive du statut de la fonction publique et se poser les bonnes questions, notamment celle de l’équilibre entre les besoins et les moyens économiques, matériels et humains. Ainsi, dans certains secteurs, de nombreux besoins ne peuvent avoir de réponses faute de moyens suffisants alors que dans le même temps, des moyens surdimensionnés ne sont pas utilisés ou ne répondent pas à un réel besoin. C’est le cas au sein de l’Éducation nationale qui bénéficie de plus en plus de moyens pour n’obtenir que de moins en moins de résultats…

« A la fin, c’est toujours le contribuable qui règle la note », dénonce Benoite Taffin, porte-parole de Contribuables Associés.« Face au ras le bol fiscal, le gouvernement doit passer de la parole aux actes. Nous espérons que le prochain jour de libération des contribuables aura lieu avant la fin juillet. Rendez-vous à l’été 2015 pour le verdict »poursuit-elle au micro d’Europe 1.

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 229 fois Publié le mercredi, 23 juillet 2014