Le Sénat abaisse son budget de 3%

le-senat-abaisse-son-budget-de-3-pour-cent le-senat-abaisse-son-budget-de-3-pour-cent cc Wikipédia

Jean-Pierre Bel programme 20 millions d’euros d'économies au Sénat. Un goutte d'eau ! La Chambre haute avait clôturé son exercice 2010 avec plus de 1,7 milliard d’euros de fonds propres.

 

20 millions d’euros soit 3% du budget, voilà les économies que Jean-Pierre Bel, le président du Sénat a programmées à la Chambre haute, le 6 mars 2012. 

Sur les 350 millions d’euros de budget annuel, le train de vie des sénateurs sera réduit de 2,4 millions d’euros.

Désormais, le budget sera élaboré par le bureau du Sénat, non plus seulement par les questeurs. Il sera présenté et discuté en séance publique et la Cour des comptes s’assurera des comptes.

Les sénateurs devront obligatoirement déclarer « leurs activités ainsi que leurs intérêts et ceux de leurs proches ». Ainsi les conflits d’intérêts seront évités.

Les « voyages de dépaysement » supprimés

Les budgets des groupes d’amitiés sont réduits de 30% et les voyages en Outre-mer sont supprimés. Le nombre de bénéficiaires de voitures avec chauffeur est diminué et les cylindrés des véhicules baissés. Il est notamment prévu d’acheter des voitures hybrides.

Enfin, seront réduits l’indemnité journalière de mission, les crédits de réception et de représentation, la dotation informatique, les forfaits taxi ainsi que les transports ferroviaires et aériens. L’allocation de retour à l’emploi des sénateurs non réélus est supprimée.

Un bon point pour le Sénat, qui – il n’y pas si longtemps – accusait l’association Contribuables Associés d’attenter aux institutions de la République.

En septembre 2011, l’association de contribuables demandait à la Chambre haute de reverser sa cagnotte au budget de l’Etat ! En effet, le Sénat avait clôturé son exercice 2010 avec plus de 1,7 milliard d’euros de fonds propres !

De quoi relativiser ces 20 millions d’euros de réduction des dépenses.

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 113 fois Publié le lundi, 02 avril 2012