A-t-on une chance d’échapper au fisc si l’on ne dépose jamais de déclaration de revenus ?

L’actualité montre qu’il est incontestablement difficile de rester inconnu aux yeux du fisc. Ceux qui oublient de déclarer leurs revenus sont le plus souvent rattrapés par la patrouille. Mais est-ce toujours le cas ?

 

Tout d’abord, conseillons aux retraités, salariés et aux fonctionnaires de ne pas essayer de se cacher. Leur pension ou salaire étant déclaré par leur employeur ou leur caisse, les recoupements sont faciles et l’administration s’étonnera très vite de ne pas recevoir de déclaration de quelqu’un qui perçoit pourtant un salaire.

Même chose pour les épargnants : Dès qu’ils touchent quelques intérêts ou dividendes, la banque ou le payeur déclare l’opération. Là encore, le fisc ne comprendrait pas que ces revenus ne se retrouvent pas dans la déclaration d’un contribuable dont il est aisé de retrouver la trace puisque l’établissement aura indiqué sur l’imprimé fiscal son nom et son adresse. Même les contrats d’assurance vie seront désormais déclarés par l’assureur dès leur souscription. Autant dire que, sauf à garder ses billets sous son matelas, tout placement revient à divulguer son existence…

Et n’oublions pas que si un contribuable peut aussi être dénoncé par un voisin qui lui veut du bien…

Quant aux autres : les travailleurs indépendants, les économes ou les inactifs, ont-ils une chance de ne pas exister pour le Trésor ? Peut-être, mais alors il leur faudra vivre en ermite, sans acheter d’immeuble qui serait déclaré au cadastre, sans hériter, sans déclarer de logement à son nom, comme propriétaire ou simple occupant soumis aux impôts locaux, sans chercher à récupérer la TVA, sans toucher d’allocations familiales puisque la CAF et le fisc peuvent échanger leurs informations, sans posséder de voiture pour ne pas être retrouvé par la carte grise, etc. Et si on ouvre un compte bancaire, on court immédiatement le risque d’être découvert s’il vient l’idée aux impôts d’interroger le fichier FICOBA qui centralise tous les comptes bancaires français. On peut donc tenter sa chance mais les espoirs de réussite sont minces. Et une fois déposée sa première déclaration de revenus, c’est l’engrenage : tous les députés, sauf un, savent que le fisc déclenche une alerte quand un déclarant enregistré oublie subitement de déclarer…

Et n’oublions pas que si un contribuable peut être retrouvé par son compte bancaire, sa taxe d’habitation, le cadastre, les allocations, les amendes, le notaire, la banque ou l’assurance, il peut aussi être dénoncé par un voisin qui lui veut du bien…

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 232 fois Publié le vendredi, 12 septembre 2014