Imprimer cette page

Programme fiscal d'Emmanuel Macron : notre évaluation

Écrit par Contribuables Associés
Emmanuel Macron - Impôts © Frederic Legrand - COMEO -Shutterstock

Évaluation du programme fiscal d'Emmanuel Macron, Président-Candidat à la présidentielle 2022.

Impôts des particuliers

1) Suppression de la redevance audiovisuelle 

Rien à redire, si un nouvel impôt n'est pas créé pour financer l'audiovisuel public.Celui-ci devrait être privatisé en grande partie.

2) Déclaration commune possible pour les concubins 

Encore une attaque contre la famille et porte ouverte à tous les abus : Qui va vérifier le concubinage ? Comment le prouver ? Quels critères de concubinage ?

3) Rendre le prélèvement à la source plus contemporain des revenus

C’est bien la preuve qu’il ne l’est pas pour l’instant et qu’il y a donc eu mensonge sur ce point.

4) Maintien de la réduction d’impôt Madelin au taux de 25 % pour l’investissement dans les PME

Ce n’est pas la pire des niches fiscales.

5) Améliorer les aides fiscales pour les services à la personne ou aux personnes fragiles 

Encore une niche qui coûte cher. En plus, c’est imprécis et pourquoi ne pas plutôt s’attaquer à la cause : le travail coûte trop cher.

6) Maintien du PFU à 30 %

Pourquoi pas ? Pourquoi ne pas l’étendre aux revenus fonciers ?

7) Maintien de la fiscalité de l’assurance-vie

Plutôt une bonne chose.

8) Maintien de l’IFI et des plus-values immobilières à 36,2 %

Tant pis...

9) Abattement de 150 000 € pour les successions en ligne directe et 100 000 € pour les autres, membres de la famille ou non

C’est un bon début mais il faut aussi s’attaquer aux taux qui vont jusqu’à 60 %.
Il faut noter que l’abattement de 100 000 € est étendu aux non-membres de la famille.
Rien n’est prévu pour les donations.

10) Assimilation des enfants du conjoint aux enfants biologiques pour le calcul des droits de succession

Mesure idéologique contre la famille traditionnelle.

11) Pas de nouvel impôt local et pas de hausse de la taxe foncière

Tout montre que c’est faux (augmentation de la valeur locative, multiplication des taxes annexes etc.).
Seul point positif : Il est reconnu que la fiscalité locale est actuellement particulièrement défavorable aux territoires les plus défavorisés. Mais aucune solution n’est proposée pour y remédier.

 

 Impôts des salariés 

 

12) Triplement de la prime Macron exonérée d’impôt et de charges sociales

C’est une bonne mesure avec un côté conjoncturel. Mais cela finit par être au détriment des plus hauts salaires. Enfin, la mesure coûte cher puisque l’exonération de cotisations sociales est prise en charge par l’Etat qui doit les payer à la place de l’employeur.

13) Prime Macron ou participation-intéressement obligatoire dans les entreprises qui versent des dividendes

Le revers de la médaille c’est le risque de baisse de revenus des salariés quand l’entreprise ne verse pas de dividendes.

14) Compte-épargne temps universel

Il s’agit de monétiser ou mettre de côté ses RTT ou ses congés. Mais cela n’existe-t-il pas déjà ? S’agit-il de le rendre obligatoire ? C’est flou.

 

 Impôts des entreprises

 

15) Réduction des impôts de production notamment par la suppression de la CVAE (partie de l’ex-taxe professionnelle)

C’est une mesure saine et nécessaire.

Social


16) Baisse de charges sociales pour les travailleurs indépendants

Certes, mais ce sera sans doute encore à l’Etat de payer les cotisations sociales à la place.
La mesure est imprécise et difficile à mettre en place puisque les indépendants peuvent parfois faire varier à leur gré leurs revenus.

17) Financement des études à hauteur de 2 500 € par an pendant 5 ans pour ceux qui s’engagent dans la durée comme réservistes

Bonne idée mais imprécise.

Divers


18) Taxe carbone aux frontières de l’Union européenne

Et qui va vérifier ?

Bilan
Les mesures fiscales et sociales sont peu nombreuses et souvent imprécises. Certaines coûtent cher sans que leur financement soit expliqué.
On a l’impression qu’il faut toucher le moins possible à la fiscalité tout en faisant plaisir à la marge.
Certaines promesses sont cependant pertinentes, notamment la suppression de la CVAE.

Programme fiscal de Marine Le Pen : notre évaluation

Lu 581 fois Publié le vendredi, 15 avril 2022