jeudi, 24 septembre 2015 11:42

Statut de la fonction publique : sans surprise, 70% des Français soutiennent Macron

statut-de-la-fonction-publique-70-pour-cent-des-francais-soutiennent-macron statut-de-la-fonction-publique-70-pour-cent-des-francais-soutiennent-macron Copie d'écran

Le ministre de l'Économie s'est récemment fait recadrer par l'Élysée après avoir déclaré que le statut de la fonction publique n'est « pas adéquat ». Pourtant, une grande majorité (70%) des Français approuvent la déclaration d'Emmanuel Macron, y compris chez les électeurs du Parti socialiste (57%).

 

C’est un sondage Opinion Way/Le Figaro (cf. image) qui nous le confirme : au contraire des leaders de la majorité socialiste, les Français pensent très majoritairement (70%) qu’Emmanuel Macron a eu raison de déclarer que le statut de la fonction publique n’est « pas adéquat ».

(Le Figaro avait déjà lancé un sondage en ligne sur ce sujet, et sur 54 795 participants, 86,85 % soutenaient le locataire de Bercy.)

C’est le détail du sondage qui est intéressant : sur les 70% des sondés qui se disent d’accord avec Macron, 36% sont « tout à fait d’accord ». À l’inverse, sur les 30% de désapprobateurs, seuls 12% ne sont « pas d’accord du tout ».

Fait encore plus notable, la déclaration de Macron remporte la majorité dans les catégories de sexe, d’âge, socio-professionnelles, géographiques et même d’appartenance politique : les électeurs se revendiquant de la gauche radicale sont une forte minorité (47%) à soutenir Macron, contre 57% pour les électeurs PS, 82% pour le MoDem, 91% pour Les Républicains, et 70%, soit la moyenne nationale, pour le Front national.

Dans les statuts professionnels, seuls les fonctionnaires, sans surprise, sont en désaccord avec Macron, mais à une majorité moins grande qu’on aurait pu le prévoir (61%).

Viennent ensuite les implications de la loi Macron :

  • L’alignement des régimes de retraite du public sur celui du privé :le résultat est net, avec 79% des Français en accord avec cette idée ; elle fait consensus quelle que soit l’appartenance politique : 59% pour la gauche radicale, 66% pour le PS, 83% pour le MoDem, 91% pour Les Républicains et 76% pour le FN ; seuls les fonctionnaires y sont, sans surprise là encore, opposés, avec une approbation de 33% ;
  • La fin de l’emploi à vie des fonctionnaires : 62% des Français s’y déclarent favorables :une mesure minoritaire dans la gauche radicale (38%) et chez les électeurs PS (49%), mais nettement majoritaire au MoDem (66%), chez Les Républicains (83%) et le Font national (61%) ; consensus là aussi selon le statut professionnel, sauf chez les fonctionnaires (29%).

***

En février 2015, nous avions obtenu des résultats similaires dans un sondage Ifop pour Les Enquêtes du contribuable (n°9, février/mars 2015, «Les inégalités public-privé», disponible sur notre boutique).

Trois quarts des Français (74 %) s’y déclaraient favorables à la mise en place de trois jours de carence dans le secteur public lors d’un arrêt maladie, comme dans le secteur privé. Une majorité des Français (53 %) se dit même « tout à fait favorable » à cette mesure, signe de l’intensité de cette opinion.

Concernant les retraites des fonctionnaires, qui sont actuellement calculées sur les six derniers mois de salaire, le rapprochement vers les règles du privé (en allongeant la période prise en compte aux dix dernières années d’activité et en intégrant les primes, qui représentent souvent une part importante du revenu des fonctionnaires) fait également l’objet d’une large adhésion : 82 % des Français y sont favorables (+5 points depuis juin 2013), dont 52 % «très favorables».

sondage Ifop Les Enquêtes du contribuable Les inégalités public privé 1

Par ailleurs, deux tiers des Français (67 %) se déclaraient favorables à la remise en cause du principe de sécurité de l’emploi pour les nouvelles embauches d’agents de la fonction publique.

sondage Ifop Les Enquêtes du contribuable Les inégalités public privé 2

Ces deux sondages successifs montrent la popularité dans l’opinion publique de deux propositions que nous faisons depuis 2014 : l’an dernier en effet, nous avions soutenu la proposition de loi du député de l’Oise Jean-François Mancel visant à supprimer le statut de la fonction publique, parallèlement à notre étude « Fonction publique : le dernier dinosaure ».

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 71 fois Dernière modification le mercredi, 01 avril 2020 12:21