Imprimer cette page

Retraite par capitalisation : même la Chine s’y met !

Écrit par Aliénor Barrière
retraite-capitalisation hhach pour pixabay

Qui aurait cru que la Chine communiste donnerait des leçons de libéralisme à la France ? C’est pourtant chose faite avec sa décision de se lancer dans le système des retraites par capitalisation.

Alors que la France est de plus en plus embourbée dans un système inspiré tout droit de la pyramide de Ponzi, la Chine a choisi de se tourner vers une alternative à la fois plus morale, plus responsable et moins coûteuse.

Face au défi que représente le vieillissement de la population, auquel la France est elle aussi confrontée avec l’arrivée des baby-boomers à la retraite, la Chine propose à ses salariés d’épargner sur un fonds de pension et d’investir dans des produits financiers.

Sur les 5 011 euros de salaire moyen, 1 712 euros pourront être ainsi mis de côté chaque année pour préparer sa retraite.

Le régime de retraite de l’Etat continue pour l’instant d’exister, l’expérience ne touchant que quelques villes, avec toutefois un objectif national.

Pour inciter les Chinois à opérer cette transition salvatrice, des mécanismes fiscaux avantageux sont déployés : pour la première fois, les déductions fiscales seront disponibles sur les cotisations de retraite individuelles.

Cette excellente initiative ne doit cependant pas faire oublier l’étatisme très marqué de l’Empire du Milieu : Xi Jinping a ainsi appelé ses compatriotes les plus fortunés à œuvrer davantage à la « prospérité commune » et promis un « ajustement » des revenus excessifs.

Les écarts de richesses sont parmi le plus importants au monde : s’il s’agit du pays dans lequel il y a le plus de milliardaires, la majorité de la population vit pourtant moins bien que les Guinéens !

Le Président chinois appelle également à une redistribution des richesses. Dans un souci d’égalitarisme, Pékin a également serré la vis au lucratif secteur éducatif qu’il veut rendre non commercial ; cela passe notamment par une réduction drastique du nombre de cours.

Tiens tiens, un égalitarisme qui passe par une pénalisation du niveau scolaire… Voilà une mesure idéologique que les Français connaissent désormais fort bien.

Si les politiques chinoises et françaises doivent s’aligner sur certains points, espérons que la retraite par capitalisation sera le prochain !

Lu 283 fois Publié le lundi, 25 avril 2022