jeudi, 02 mai 2019 15:42

La presse française ne tient que par les subventions

subventions-publiques-presse subventions-publiques-presse © Fotolia - il-fede

Pour beaucoup de nos concitoyens, la presse quotidienne est aux mains de milliardaires défendant leurs intérêts particuliers.

 

La plupart des titres de la presse quotidienne nationale et de la presse quotidienne régionaleappartiennent en effet à de grands groupes, comme Dassault ou LVMH.

Chaque titre reçoit néanmoins des aides publiques, soit sous forme d’aides directes (aides au portage, abonnement à l’AFP, plans de restructuration),soit sous forme d’aides indirectes (aides postales via des avantages tarifaires, taux de TVA réduit à 2,1 % pour la presse papier, allocation forfaitaire journalistes).

En 2017, les 15 principaux groupes de presse ont touché plus de 72 millions d’euros. Les deux principaux bénéficiaires : la holding UFIPAR (Les Échos, Le Parisien) détenue par LVMH et SIPA (groupe Ouest France).

 

(Article extrait du " Livre noir des gaspillages 2019 ") 

une livre noir gaspillages argent public 1

 Recevez GRATUITEMENT le livre choc sur le scandale des gaspillages de l'argent public

 

Lu 98 fois Dernière modification le mardi, 07 avril 2020 17:36