Un cinéma français de plus en plus dépendant des aides publiques  

aides-publiques-cinema aides-publiques-cinema © ANDREA RAFFIN -SHUTTERSTOCK

En cinq ans, les crédits d’impôt et les aides du CNC ont augmenté de 37 %, relate Le Figaro, pour atteindre 150 millions d’euros.

 

Certains pousseraient vite un cocorico ! En effet, le cinéma français se porte bien, du moins le volume d’œuvres produites et le montant total des investissements.

Ainsi en 2017, 222 œuvres ont été créées pour un milliard d’euros investi. Mais on peut noter une réelle évolution, ces dernières années, des sources de financement des films.

Entre 2012 et 2017, la part des soutiens publics, qui incluent notamment les aides régionales, est passée de 10 % à 15 % des plans de financement des films.

Sur cette période, l’apport des producteurs a diminué de 6 %, alors que celui du crédit d’impôt progressait de 54 %.

 (Article extrait du " Livre noir des gaspillages 2019 ") une livre noir gaspillages argent public

 

 

Lu 243 fois Publié le jeudi, 02 avril 2020