Imprimer cette page

Delanoë: emplois fictifs de syndicalistes CGT à la mairie de Paris

D’après un rapport de l’Inspection générale de la Ville de Paris (IVGP), Bertrand Delanoë a offert pendant des années des emplois fictifs à des syndicalistes CGT.

 

Bertrand Delanoë est bien le digne successeur de Jacques Chirac à la mairie de Paris. Delanoë a en effet employé une trentaine de permanents CGT au sein de la MCVAP, une des mutuelles de la ville de Paris, et ce depuis plus d’une dizaine d’années (2001). Dans un rapport, l’ IVGP dénonce ces emplois offerts «sans aucun fondement juridique» à des syndicalistes CGT, et payés par les contribuables ( voir aussi Enquête sur la CGT).

L’Inspection générale de la Ville de Paris estime que ces emplois fictifs ont coûté 1,2 million d’euros par an à la collectivité, soit un coût total de plus de 12 millions d’euros depuis 2001. C’est 5 fois plus que ce qu’avaient coûté les 21 emplois fictifs de Jacques Chirac, qui avait dû rembourser, avec l’aide de l’UMP, 2,2 millions d’euros à la mairie de Paris.

Emmanuel Tordjman, avocat de Bertrand Delanoë, avait quant à lui expliqué que les agents détachés à la mutuelle étaient des « correspondants sociaux », « qui exercent une fonction municipale » et n’occupent donc pas des emplois fictifs. Ces « correspondants » sont notamment chargés d’aider les agents de la ville de Paris à mener des démarches auprès de la Sécurité sociale.

Bertrand Delanoë et le PS devront-t-il également rembourser pour les emplois fictifs des syndicalistes CGT à la mairie de Paris ?

Source : capital.fr

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 138 fois Publié le lundi, 09 juin 2014