Imprimer cette page

[VIDÉO] Anne Coffinier : " L’école française est à bout de souffle."

Écrit par Sacha CORTI
Anne Coffinier © Contribuables Associés

Dans le cadre de l’élection présidentielle, les candidats se sont peu exprimés sur le premier budget de l’Etat : l’Education. Nous avons donc rencontré Anne Coffinier, fondatrice de l’association apolitique et aconfessionnelle Créer son école.

 

Anne Coffinier milite depuis 17 ans pour le développement de l’école (notamment l’école libre), l’innovation et contre le blocage idéologique manifeste qui empêche toute évolution depuis des décennies. Retrouvez son analyse critique du paysage éducatif français et d’un système à bout de souffle. 

Machine délirante au coût pharamineux (premier budget de l’Etat continuellement en hausse), armée mexicaine de 300 000 fonctionnaires administratifs, utilisation irrationnelle et contre-productive des ressources, professeurs malmenés, élèves en souffrance… retour en vidéo sur cet entretien passionnant.

Si vous appréciez notre démarche et nos actions auprès des élus et de l’opinion publique, aidez-nous à aller plus loin afin de toujours pouvoir dénoncer les gaspillages et lutter contre l’excès de dépenses publiques !

Lu 852 fois Publié le mercredi, 20 avril 2022

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Kristy ER lundi, 09 mai 2022 Posté par Kristy ER

    C'est pourquoi aussi il est primordial et nécessaire de ne pas retirer l'IEF. Ces cours par correspondance soit sont prises en charge par l'état soit sont payantes quand les classes complètes sont libres, ce qui rapporte à l'état. Ce ne sont pas tous les élèves qui font l'école à la maison. Tous les enfants ne sont pas fait pour l'école à la maison et ne sont pas fait non plus pour étudier dans les établissements scolaires, qu'ils soient handicapés incluant le dossier MDPH ou pas.
    Il y a déjà des professionnels dans les établissements scolaires. Créer des classes, ouvrir des classes pour désencombrer le nombre d'élèves dans les classes, éviter les classes surchargées de 20 à 30 élèves serait une excellente initiative.
    Des mesures ont été mises en place contre la violence scolaire, le harcèlement, les agressions et intimidations. Ces violences détruisent les victimes en proie à des phobies scolaires ou à la limite de la phobie scolaire et tout ce que cela engendre. C'est difficile pour des parents d'enfants agresseurs, harceleurs d'entendre que leurs enfants sont violents ou commettent des actes de maltraitances physiques ou verbales.
    Concernant les parents travaillant au bout du monde ou se trouvant dans d'autres pays, ou comptant s'installer dans d'autres pays, il est nécessaire de conserver l'IEF, de ne pas obliger tous les enfants à se retrouver dans des établissements scolaires.

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire chambron dimanche, 08 mai 2022 Posté par chambron

    il est trés important que l'école soit trés dirigées par de professionnels,que les matiéres soient étudiés et ense(gnées suivant un programme défini qui doit étre pour toutes les écoles.il est également important que les professeurs ou les instituteurs soient impérativementformés et suivis

    Rapporter