Ronds-points et gilets jaunes : Est-ce vraiment un hasard ?

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Contribuables associés lutte contre le gaspillage d'argent public ! Contribuables associés lutte contre le gaspillage d'argent public !
Il y a peu, Contribuables Associés a dévoilé un énorme scandale de gaspillage des dépenses publiques : les ronds-points. Désormais, les gilets jaunes campent sur ces infrastructures! Étonnant?

 

Il y a tout juste un an, Contribuables Associés a levé le voile sur un véritable scandale de gaspillage des dépenses publiques : les ronds-points … 20 milliards d’euros dépensés plus tard, les gilets jaunes campent sur ces infrastructures devenues – à juste titre- la quintessence même du gaspillage de nos impôts !

Plus de ronds-points que de communes en France ? C’est vrai !

L’enquête menée par Contribuables Associés sur les gaspillages des ronds-points dans certaines communes, remontent à 2013. À l’époque – déjà – nous avions défrayé la chronique en publiant un dossier sur le coût et le pourquoi de ces infrastructures. Post enquête, l’association avait été rapidement interrogée sur le sujet puis relayée par les médias avec 200 reprises presse, Tv, radio (dont Le Point, France Bleu, Le Figaro, M6, France Télévisions, le journal de 13h de Jean-Pierre Pernaut sur TF1, Philippe Bouvard sur RTL, etc.).

En 2017, à la suite d’une lettre de dénonciation de la création d’un nouveau rond-point dans le département du Morbihan, nous avions décidé de reprendre notre action, persuadés que ce combat était légitime et nécessaire face à de tels gaspillages.

À la suite de cela, l’idée de lancer un concours de l’élection du pire rond-point est apparue comme une évidence. D’une part pour son aspect ludique et visuel (les ronds-points laids ne manquent pas chez nous) mais surtout pour sa démarche participative.

Contribuables Associés défend de vrais gens, des contribuables, c’est-à-dire vous… Il apparaissait donc évident que votre voix devait compter dans le débat. Fort d’une participation importante et de signalements nombreux, nous avons pu procéder à l’élection du rond-point le plus hideux. La palme allant au rond-point de Pontarlier et son masque d’André Malraux ! 

Vous financez en intégralité les ronds-points !

Gros bémol qui s’ajoute à l’aspect exponentiel et injustifié de certains ronds-points, leurs financements… Tout aussi arbitraires. En effet, les contribuables payent ces infrastructures mais personne ne demande leurs avis !

Or, si les départements s’occupent des départementales, les communes restent responsables de leurs voies d’accès et de circulation. En CLAIR, si votre ville décide d’implanter un giratoire, vous le financez directement. Eh oui ! Celui qui aménage paie ! Si celui-ci dessert un lotissement communal, c’est la mairie qui s’en occupe, donc encore vous. S’il permet l’accès à une zone économique, c’est la communauté des communes. Enfin, s’il régule la circulation d’une route départementale, c’est le conseil départemental qui prend la main. Traduction : c’est encore vous qui payez via vos impôts (taxe d’habitation notamment) !

Total de ces aménagements : 20 milliards d’euros. À titre de comparaison c’est bien plus que le budget alloué à la sécurité routière !

Sommes-nous donc étonnés que les gilets jaunes aient fait le siège de ces infrastructures, parfaitement représentatives du gaspillage de l’argent public ?   Absolument pas ! C’est un beau pied de nez à nos élus locaux et plus généralement à une dette publique toujours plus croissante (2 227 milliards d’euros) alimentée par ces prodigalités en tout genre !Pour en savoir plus ce gaspillage et bien d’autres, n’hésitez pas à consulter nos dossiers complets et publications sur le sujet. 
Lu 64 fois Dernière modification le mercredi, 05 juin 2019 16:33