Agnès Buzyn : avec les contribuables, elle abuse !

Évaluer cet élément
(0 Votes)

53 000 retraités fantômes à l’étranger : Contribuables Associés a écrit au ministre de la santé Agnès Buzyn pour lui demander d'agir face à la fraude sociale... Sa réponse est méprisante.

Dans son rapport du 20 septembre dernier, la Cour des comptes a révélé que plus de 53 000 bénéficiaires inconnus touchent une retraite française dans un pays à l’étranger alors qu’ils n’y ont pas droit… ou qu’ils sont morts !

Selon le rapport de la Cour des comptes, c’est près de 200 millions d’euros qui seraient fraudés chaque année, sur les 6,5 milliards d’euros de retraites principalement versés en Algérie, au Portugal, en Espagne, au Maroc et en Italie.

Cette somme est énorme, et nos anciens auraient bien besoin de cet argent ! Car 200 millions d’euros, c’est exactement le montant des aides aux maisons de retraite publiques qu’a décidé de supprimer le gouvernement de Manuel Valls en 2016…

Face à ce scandale, Contribuables Associés a lancé une pétition nationale sur la plateforme Change.Org pour alerter l’opinion et pour que soit mis fin à ces pratiques frauduleuses.

Le 25 octobre dernier, Contribuables Associés a écrit à Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, pour l’interpeller sur ce scandale.

Nous lui avons demandé courtoisement de mettre en place les propositions de réformes issues du rapport de la Cour des comptes : stopper ce pillage des retraites, identifier et poursuivre en justice les fraudeurs et mettre en place un contrôle efficace du versement des prestations de retraite auprès des bénéficiaires vivant à l’étranger.

N’est-ce pas la même Agnès Buzyn qui déclarait dans Le Journal du dimanche (21 octobre 2017) qu’« il faut cesser d’être laxiste avec ceux qui abusent d’un système généreux et de la solidarité collective » ?

Lire la réponse en grand format en cliquant ici.

Nous avons sollicité un rendez-vous avec la ministre afin de lui remettre les milliers de signatures de notre pétition nationale visant à stopper cette fraude au versement des retraites françaises à l’étranger.

Le 20 novembre, nous avons reçu une réponse lapidaire de Sophie Ferracci, le chef de cabinet d’Agnès Buzyn.

Agnès Buzyn refuse de recevoir l’équipe de Contribuables Associés. Aucune proposition de rendez-vous avec la ministre, aucune proposition de rendez-vous avec un conseiller de son cabinet qui compte pourtant 10 personnes.

Le refus est net : « Madame la Ministre a pris connaissance de votre correspondance avec la plus grande attention et vous en remercie; toutefois, les contraintes actuelles de son emploi du temps ne lui permettent pas de vous recevoir ». Circulez, il n’y a rien à voir… Dommage, quand on fait partie d’une équipe gouvernementale qui prétend incarner le renouveau en politique.

Ce courrier est une véritable insulte faite aux contribuables ! 

Agnès Buzyn refuse d’entendre les bientôt 25 000 signataires de cette pétition. Nous allons redoubler d’efforts pour qu’elle écoute les contribuables. Partagez, signez et diffusez la pétition. Interpellez-la ensuite publiquement sur les réseaux sociaux (Twitter @agnesbuzyn | Mail par formulaire de contact).

Nous devons mettre un coup d’arrêt à la fraude !

Photo article : © Jacques Witt/SIPA

Lu 52 fois Dernière modification le mardi, 10 juillet 2018 14:45