Le mépris d’un député La République en Marche pour les retraités ! [Action]

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Il fallait oser ! « Les retraités d’aujourd’hui font partie d’une génération dorée ! Et s’ils ont travaillé toute leur vie, ça ne suffit pas comme argument au moment où il faut trouver de l’argent pour renflouer les caisses de l’Etat. » Voici ce qu'Éric Alauzet, député LREM du Doubs, a déclaré dans Le Parisien du 5 mars. Contactez Éric Alauzet pour lui manifester votre mécontentement et pour qu'il retire ses propos inacceptables !

Le député La République en Marche du Doubs, Éric Alauzet – élu local depuis 23 ans -, n’est que mépris pour les contribuables dans ses dernières déclarations au Parisien. Venant d’un député qui a voté le dernier budget en déséquilibre, c’est fort de café…

Monsieur le député, si les caisses de l’État sont vides, ce n’est pas de la faute des retraités : ce sont la mauvaise gestion, les gaspillages des élus et de l’administration qui sont la cause des déficits publics !

Comme le dit et le redit Contribuables Associés, il faut réduire les dépenses publiques, et non pas taxer toujours plus les Français !

Éric Alauzet dit que « les retraités d’aujourd’hui font partie d’une génération dorée ». Quelle arrogance ! Qui est la véritable « génération dorée »,  si ce ne sont les députés qui touchent 7 209,74 euros brut par mois plus 5 373 euros pour leurs frais. Alors qu’un retraité français touche en moyenne 1 376 euros brut par mois…

Les propos d’Éric Alauzet sont intolérables. Contribuables français, manifestez votre mécontentement auprès de ce député.

Éric Alauzet donne des leçons aux retraités, il a pourtant des comptes à rendre car nous payons son salaire et ses privilèges. Cet élu de la Nation doit arrêter de mépriser les Français !

Interpellez le député Alauzet publiquement, cet élu doit revenir sur ses propos inacceptables !

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Monsieur le député,
J’ai lu vos propos dans Le Parisien du 5 mars : « Les retraités d’aujourd’hui font partie d’une génération dorée ! Et s’ils ont travaillé toute leur vie, ça ne suffit pas comme argument au moment où il faut trouver de l’argent pour renflouer les caisses de l’État. »
L’augmentation de la CSG qui impacte les retraités ne sert pas du tout à renflouer les caisses de l’État mais tout au plus à limiter la vitesse à laquelle le trou continue de se creuser.
Les premiers responsables des déficits budgétaires sont les députés, qui, comme vous, continuent de voter des lois de finances en déséquilibre.
Comme le réclament les membres de l’association Contribuables Associés, ce qu’il faut faire, c’est réduire les dépenses publiques, et non pas augmenter les impôts.
Vous dites qu’« il faut que les retraités se ressaisissent ».
C’est à vous, Monsieur le député, de vous ressaisir ! Je vous rappelle que ce sont les contribuables qui vous rémunèrent.
Faites d’abord le ménage chez vous, à l’Assemblée nationale.
Je vous demande donc, Monsieur le député, de revenir sur vos propos inacceptables.

Lu 93 fois Dernière modification le mercredi, 05 juin 2019 16:29