Rendez-vous parlementaires n°46 : "Argent public : la transparence pour renouer la confiance avec les citoyens contribuables"

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Depuis quelque temps, les affaires qui entachent la représentation nationale se succèdent.

Les Français assistent impuissants à des scandales que la presse relaie et ils deviennent spectateurs de pratiques qu’ils désapprouvent.

Véronique Besse, députée de Vendée qui milite depuis 2015 contre la pratique clientéliste de la réserve parlementaire, a déposé une proposition de loi pour y mettre fin.

Philippe Pascot, ancien adjoint de Manuel Valls à la mairie d’Évry, ancien conseiller régional, auteur des ouvrages Délits d’élus et Pilleurs d’État, rend compte des abus que produit le système et inversement.

Contre ces dérives, il propose des verrous, comme l’obligation d’un casier judiciaire vierge pour se présenter à une élection. Jean-Philippe Feldman, professeur agrégé des facultés de droit, maître de conférences à Sciences-Po et avocat à la cour, expose, en prenant l’exemple de la réserve parlementaire et de l’indemnité parlementaire, les remèdes juridiques pour combattre la professionnalisation actuelle des parlementaires, conséquence directe d’un état interventionniste et centralisateur.

Florence Pichard du Page de Contribuables Associés annonce officiellement la création, à la demande directe des membres de l’association, d’un outil qui va permettre d’amplifier le combat pour la moralisation de la vie publique : l’Observatoire de la corruption.

Lu 40 fois Dernière modification le mardi, 11 juin 2019 17:41