vendredi, 10 janvier 2020 11:37

Alain Mathieu, président de Contribuables Associés : «Le gouvernement ne dit pas la vérité sur les retraites»

Évaluer cet élément
(3 Votes)
Alain-Mathieu-Contribuables-Associés-Retraites Alain-Mathieu-Contribuables-Associés-Retraites © Capture d'écran RT France

Réforme des retraites. Alain Mathieu, président de Contribuables Associés, était l'invité de l'émission « Le Face à Face » sur Russia Today, lundi 6 janvier 2020.

Vous pouvez regardez l'émission en bas de cet article.

 

Alain Mathieu a d’emblée mis les pieds dans le plat en affirmant que le gouvernement ne disait pas la vérité sur les retraites. Il a notamment expliqué que les régimes spéciaux de retraite ne concernaient pas seulement la SNCF ou la RATP, mais beaucoup de fonctionnaires et d’agents d’entreprises publiques.

Débattant avec le responsable des cheminots communistes, il a ainsi indiqué que le personnel roulant de la SNCF peut partir à 53 ans et le personnel non-roulant à 58 ans. Un véritable privilège quand on compare à l’âge moyen de départ à la retraite des autres salariés : 63 ans. De 5 à 10 ans de différence !

Et le niveau de pension des fonctionnaires est quasiment le double des salariés, là aussi une véritable injustice. Pour Alain Mathieu, si les agents des services publics font autant grève c’est parce qu’ils savent qu’ils bénéficient de privilèges et qu’ils comptent les garder. Et ce au détriment des salariés du privé, s’il le faut.

Le président de Contribuables Associés a regretté qu'aucun ministre n’ait encore dit la vérité sur les privilèges dont bénéficie le secteur public - à part une fois avec Agnès Buzyn.

Retraites par capitalisation et système par répartition

Alain Mathieu a démontré en quoi les retraites par capitalisation sont bien meilleures que le système par répartition. Par exemple, une cotisation sur 30 ans avec 5% d’intérêt rapporte 4,5 fois le montant initial ! Or, le gouvernement ne veut pas en entendre parler. Raison pour laquelle Alain Mathieu explique que ce dernier ment aux Français.

Pourtant, là encore les fonctionnaires sont privilégiés puisqu’il existe une retraite par capitalisation pour leurs primes.

Alain Mathieu a également précisé, à l’appui d’un rapport de la Cour des comptes, que les agents roulants de la SNCF étaient déjà privilégiés avant d’être à la retraite. En moyenne, ils touchent 3 083 euros brut de salaire contre 1 900 euros brut pour des chauffeurs routiers, aux conditions de travail bien plus pénibles, soit 36 % de plus !

 Vous pouvez regardez l'émission en bas de cet article.

Lu 1524 fois Dernière modification le vendredi, 10 janvier 2020 12:21

Media

© RT France