La hausse de l’électricité met les Français sur la paille

Écrit par Alexis Constant
Qui paiera vos factures ? Yevhen Prozhyrko@shutterstock

Plutôt que de sortir du marché européen de l’électricité, le gouvernement a choisi d’augmenter les taxes. Résultat, la facture de 20 millions de ménages va flamber dès le 1er février 2024. 

Ce n’est pas bien vieux : le 14 novembre 2023, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, déclarait : « Nous avons négocié et obtenu (…) une réforme structurelle du marché européen de l'électricité. (…) Elle permet de protéger tous les consommateurs de la flambée des prix ».

Électricité : protéger les usagers contre la flambée des prix ? 

Alors que les prix de production diminuent, le ministre des Finances a confirmé que la facture d'électricité d’une majorité de Français augmentera avec la fin du « bouclier tarifaire ». 

Soit un surcoût moyen de 9,8% pour les consommateurs ayant souscrit aux tarifs heures pleines/heures creuses et de 8,6% pour ceux aux tarifs de base

Selon les projections pro domo de Bercy, une famille vivant dans un 4-pièces dans une maison chauffée à l'électricité (9 MWh/an) verra par exemple sa facture augmenter de 17,8 euros par mois.

Les particuliers ne seront pas les seuls touchés : les tarifs augmenteront également pour les petites entreprises qui ont souscrit au tarif réglementé d'EDF et pour les collectivités locales.

La hausse de février résulte du rétablissement partiel de la taxe intérieure de consommation finale de l'électricité (TICFE), que le gouvernement avait ramené de 32 à 1 euro le mégawatt/heure au plus fort de la crise énergétique de 2022.

Au 1er février 2023, les prix de l'électricité ont déjà bondi de 15%, puis de 10% supplémentaires six mois plus tard. Entre 2020 et 2024, la hausse atteint 56%.

Électricité : le relèvement tarifaire n’est pas le dernier

Bercy a précisé que la TICFE (qui remonte à 21 euros le 1er février 2024) sera totalement rétablie en février 2025 (32 euros). 

Outre les taxes, la flambée des tarifs est liée à l’arrimage de la France au mécanisme de fixation du prix européen de l’électricité, contrairement à d’autres pays comme l’Espagne et le Portugal qui ont emprunté la sortie de secours pour ménager leur population.

Effective jusqu’en 2025, la réglementation en vigueur dite de l’Arenh (Accès réglementé à l'électricité nucléaire historique) permet aux concurrents d’EDF d’acheter des volumes d'électricité nucléaire à un prix préférentiel. 

Concédé sous le prix de marché, ce volume est ensuite revendu à des opérateurs concurrents incités à répercuter ce rabais initial dans les tarifs accordés au consommateur.

Au départ, ces opérateurs « alternatifs » étaient censés investir dans la production d’énergie. La plupart n’ont pas joué le jeu et se contentent de revendre les quotas alloués plus cher qu’ils ne les ont achetés. Puis de s’approvisionner sur le marché de gros si la demande dépasse leurs dotations.

En 2024, la Commission de régulation de l’énergie a recensé un total de demandes représentant 130,45 TWh d’électricité formulées par 102 fournisseurs. 

En 2025, le mécanisme de l’Arenh prendra fin et sera remplacé par un mécanisme de « plafonnement des prix ». Il s’activera dès que les prix d'EDF dépasseront « significativement » un prix d'équilibre moyen de 70 euros/MWh (contre 42 euros avec l’Arenh). 

En attendant que cette régulation se mette en place, les prix et les taxes (qui représentent un bon tiers de la facture d’électricité) continueront à progresser, le gouvernement promettant une stabilité tarifaire à horizon… 2026. 

Publié le jeudi, 25 janvier 2024

22 Commentaires

  • Lien vers le commentaire virginie dimanche, 11 février 2024 Posté par virginie

    j'ai écouté l'émission de toscin ou un ancien dirigeant d'edf expliquait qu'il suffirait juste de ne plus faire le tarif régulé et l'europe ne pourrait rien faire mais les élus ne le veulent pas
    j'ai remarqué aussi que selon les compteurs l'augmentation est différente, encore une belle arnaque, en plus tous ces abonnements qui nous coûtent une fortune aussi

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire PRUVOST samedi, 10 février 2024 Posté par PRUVOST

    Ursula von der Leyen ne doit plus nous imposer cette dictature, La solution passe par le vote aux prochaines élections Européennes

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire Botella dimanche, 04 février 2024 Posté par Botella

    L'Europe et le tas d'incompétence qui y siègent ( achetés par les lobbies internationaux ) nous saignent comme des porcs et les français courbent l'échine et SE TAISENT !!!!!!
    MAIS NOUS DEVRIONS ETRE TOUS DANS
    LA
    RUE !!!!!!!!!

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire lou fabou samedi, 03 février 2024 Posté par lou fabou

    Beaucoup accuse l'UE des malheurs qui nous touchent et je partage ce sentiment. Sarkozy a été très mauvais sur ce coup, il n'a pas respecté l'avis du peuple et a signé le traité les yeux fermés sans discuter ! Par exemple l'Irlande a refusé de signer aux conditions acceptées par Sarkozy, l'Irlande a fait modifier le texte et en a retiré des avantages. Par exemple savez-vous que l'armée française achète son matériel informatique en Irlande ? Pourquoi ? parce qu'n Irlande c'est moins cher qu'en France et cela a été possible grâce aux modifications demandées et acceptées par l'UE pour que ce pays signe le traité. Pour l'électricité, regardez les espagnols, ils sont sortis du système européen et l'électricité a un prix raisonnable dans ce pays. Mais nous, nos politiques sont très bêtes et je suis poli, ils acceptent tout et signent tout sans se soucier que c'est le peuple qui en fait les frais, eux ils s'en foutent, ils vivent sur notre dos avec notr argent et quand il en manque ils inventent des taxes.

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire Didier vendredi, 02 février 2024 Posté par Didier

    Comment se fait-il que le prix du MegaWattHeure soit de 70€ et qu’un contribuable consommant 10 MWH par an paye 2000€ à EDF ?
    Trois fois plus !

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire SANCHEZ vendredi, 02 février 2024 Posté par SANCHEZ

    Bonjour,
    Comme le disait notre cer et regretté Coluche, ils voudraient qu'on soit intelligents, mais ils nous prennent pour des cons !

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire Patrick vendredi, 02 février 2024 Posté par Patrick

    Existe-t-il une raison objective qui fait obstacle à ce que la France sorte du marché européen de l'électricité ? Si oui laquelle ? Si non....

    @Flora Nicolas: votre dernière interrogation est exactement celle qui avait été formulée par Jaqueline Mouraud ce qui avait lancé les manifestations des gilets jaunes. L'histoire se répète...jusqu'à quand ? Autrement dit, quand les français en auront suffisamment marre pour passer à autre chose que des barbecues sur des ronds points et des gentilles banderoles dans des cortèges ?....

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire gaillard vendredi, 02 février 2024 Posté par gaillard

    Ils s'en moquent des braves contribuables et de l'ensemble de la population, des taxes des taxes, il y a beaucoup de personnes qui ne chauffent plus leur domicile c est une honte et "on" donne des milliards a d'autres pays
    Louis 14

    en 68 il y avait 1000 raisons de moins, en fin de compte on vivait mieux

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire bardol vendredi, 02 février 2024 Posté par bardol

    nous devons de nous débarrasser de ces politiques qui n'aiment pas la France, qui veulent la détruire pour faire place à Bruxelles. Depuis longtemps c'est Bruxelles et ses traités qui commandent...il n'y a pas de démocratie devant les traités " disait un certain ivrogne et président de la CE...élu par personne comme la Ursula !!!! Nos politiques françaises sont des traites. Ils mentent, ils veulent garder du temps et ce n'est pas sûrement pas un premier ministre de 34 ans qui va arranger les choses.il faut sortir de l'ue et donc frexitttttt.......

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire Oups vendredi, 02 février 2024 Posté par Oups

    Il est très clair que le gouvernement n'agit plus dans l'intérêt du peuple français , l'intérêt général n'est plus d'actualité. La Nation française va être intégralement dissoute dans le maelström européen à très courte échéance, aujourd'hui notre exécutif, contraint par la paysannerie, est dans l'obligation de demander à la commission européenne de bien vouloir entendre ses doléances ....Bien sur le coût de l'électricité est un scandale, mais c'est presque anecdotique au regard de la dette abyssale de la France et de la gestion calamiteuse du pays qui présente peu d'intérêt pour notre gouvernement puisque qu'elle est déléguée à l'Europe avec sa complicité. Le gouvernement n'anticipe rien, gouverne à coup de 49-3 et répond aux problèmes par la distribution de fonds qui sont empruntés sur les marchés et qui endettent encore plus le pays ou bien il augmente les impôts, tout cela est d'une grande médiocrité. Aucune analyse intelligente et aucune décision à long terme n'est prise pour le pays, le pouvoir d'achat des Français et la continuité de la Nation française.

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Votre adresse email ne sera pas affichée sur notre site Internet.