Coût de l'énergie : comme Francis, dites non à Barbara Pompili !

Barbara-Pompili-argent-public Barbara-Pompili-argent-public © Wikimedia Commons - CC BY-SA 3.0

Les membres de Contribuables Associés ont du talent ! Francis Clergeot est membre et fidèle donateur de Contribuables Associés depuis 1998. Il a été de toutes nos luttes contre les gaspillages d’argent public et contre le matraquage fiscal.

En réponse à notre campagne pour la suppression des subventions aux éoliennes (pour signer notre pétition, c'est ici), Francis nous a fait parvenir le courrier qu’il a adressé à Barbara Pompili, ministre de la « Transition écologique ».

Ce retraité membre de Contribuables Associés y dame le pion à la ministre. Bien évidemment cette khmer verte donneuse de leçons n’a pas daigné lui répondre…

Vous lirez ci-après le courrier de Francis qui en dit beaucoup sur ce que nos gouvernants font subir aux Français depuis des décennies.

On nous donne d’une main pour reprendre de l’autre…

On nous demande de faire des efforts dont nous ne sommes jamais récompensés…

Francis CLERGEOT


Ministère de la Transition écologique
Madame Barbara POMPILI


Objet : Chèque Energie

Madame,

Je viens de recevoir de votre Ministère un courrier daté du 7 Avril avec un « Chèque Energie » d’un montant de 48 € ??
Je ne sais pas comment a été déterminé ce montant, mais je crois important de vous informer que je n’ai pas attendu toutes les aides actuellement proposées aux Français pour faire des économies d’énergie.

La maison que j’occupe actuellement (env. 90 m2), achetée en 1992, construite en 1986 faisait partie d’un lot de 100 habitations « tout électrique » avec les fameux radiateurs appelés « grille-pain » qui ne chauffaient pas grand-chose et sentaient mauvais.

En 2003, dans le but de réduire ma facture d’électricité, j’ai commencé par remplacer les fenêtres bois double vitrage (2x4x2) pas très isolantes, par des fenêtres en PVC (4x16x4).

En 2004, je faisais mettre l’isolation des combles aux normes en vigueur à cette date.

En 2005, ce fut le tour de la porte d’entrée bois par une porte PVC, avec une partie en double vitrage. A présent que les entrées d’air étaient jugulées, je pouvais changer le mode de chauffage et faisais installer une CLIM réversible air-air qui fit baisser notoirement ma facture d’électricité.

En 2006, côté cuisine, remplacement de la plaque de cuisson halogène par une plaque à induction moins gourmande.

En 2009, installation de panneaux solaires côté Ouest du toit avec revente totale à OA-solaire de la production

En 2012, renforcement de l’isolation des combles.

En 2015, remplacement de la baignoire par une douche à l’italienne, plus économique en eau. Remplacement du cumulus d’eau chaude d’origine par un modèle « thermodynamique » ne fonctionnant qu’aux heures creuses.

En 2018, installation côté Est du toit d’une seconde série de panneaux solaires destinés à l’autoconsommation de la maison et revente éventuelle du surplus de production.

Tout cela sans aucune aide de l’Etat avec nos impôts en fait. Ce qui fait qu’à ce jour sur ma dernière facture d’électricité au 28/05/2021 mon fournisseur m’annonce un montant de 704,46 €. Ce qui fait une consommation de 7,83 kw/m2 !!

Et encore sur ce montant de 704,46 €, je constate que l’Abonnement, + les Contributions ( ?), + les Taxes ( ?) + les Services ( ?) dont le détail n’est pas précisé, représentent quand même 326,99 € soit 46, 42 % du total de la facture ??

Bien sûr, j’allais oublier, j’ai remplacé toutes mes anciennes ampoules par des LED, et je n’oublie pas d’éteindre la lumière à chaque fois que je quitte une pièce.

Mais en ces temps de confinement, on utilise un peu plus la télévision et l’ordinateur !!

Tout cela pour vous dire, Madame la Ministre, que je n’ai pas attendu votre courrier, ni toutes les publicités sur les économies d’énergie pour en faire.

Je vous retourne donc votre courrier et le chèque qui va avec car je crois que les Gouvernements depuis plusieurs décennies ont tendance à vous donner d’une main (subventions, aides en tous genres) ce qu’ils vous prennent de l’autre (impôts, et taxes également en tous genres)

J’ose espérer que ce courrier arrivera jusqu’à vous et que vous prendrez le temps de le lire malgré votre charge de travail.

Pour ma part, j’ai commencé à 18 ans en usine à raison de 55h/semaine et parfois 61, fait 28 mois de service militaire et que du fait de mon âge je n’ai pas connu les 35h, comme commercial responsable de 22 départements et pendant 14 ans 70 000 km /an.

Je ne me plains pas mais quand on entend dire que les retraités de ma génération sont des « nantis » et qu’ils ne devraient plus voter car ils n’ont plus d’avenir… cela fait très mal.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, mes sincères salutations.


NON au « business du vent » qui saigne les contribuables !

Nous demandons à Mme Pompili, la ministre de la Transition écologique, l’arrêt immédiat du versement de subventions aux promoteurs éoliens.

Il faut que cesse enfin le braquage des Français et le saccage de la nature au profit de ces promoteurs, les rapaces du vent.

Aidez-nous en cliquant ici : vous pourrez signer notre pétition.

NON au business scandaleux de l'éolien ! 

eolienne cartoon coco

 

Lu 322 fois Publié le lundi, 12 juillet 2021