jeudi, 23 avril 2020 10:51

Quand le haut fonctionnaire François Hollande se vantait d'être payé à ne rien faire [Vidéo]

François Hollande évoquait en 1989 ses privilèges de haut fonctionnaire de la Cour des comptes.

 

Sorti 8e de l’ENA en 1980, François Hollande intègre la Cour des comptes, où il n’est guère surmené.

Son « métier » lui laisse tout latitude de s’investir en politique et d’enseigner l’économie à Sciences Po (jusqu’en 1991), le tout aux frais des contribuables.

Il devient député de la 1ere circonscription de la Corrèze en 1988.

Le 5 janvier 1989, il parle librement de ses revenus de haut fonctionnaire dans l’émission « Edition spéciale » sur Antenne 2 :

Loading...

« Si je n’étais plus député, je redeviendrais conseiller référendaire à la Cour des comptes.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Ça veut dire que si je ne faisais absolument rien à la Cour des comptes, je continuerais à gagner 15 000 francs par mois (3 656 euros, corrigés de l’inflation, NDLR)25 000 si je faisais des rapports (6 093 euros, corrigés de l’inflation, NDLR), mais sans forcément en faire énormément.

Je pourrais doser mon travail, rester chez moi quand je suis fatigué, aller à la Cour des comptes dans mon bureau pour passer des coups de téléphone…

Bref, je serais totalement libre ! Je serais un vrai privilégié comme je l’étais avant d’être élu député. »

                                                                François Hollande

 

signature petition

En 2020, nombre de hauts fonctionnaires sont toujours des privilégiés.

Des hauts fonctionnaires en poste perçoivent des rémunérations très importantes, parfois discutables, tant en montant qu'en utilité. 

650 hauts fonctionnaires perçoivent un traitement mensuel supérieur à la rémunération du président de la République. La France entre dans la pire crise économique qu’elle ait vécue depuis celle de 1929 : signez notre appel à la solidarité de tous les HAUTS REVENUS de la fonction publique.

Lu 1231 fois Dernière modification le lundi, 27 avril 2020 12:02