mercredi, 04 mars 2020 15:24

23 juillet : Jour de Libération des contribuables 2019

jour-liberation-contribuables-2019 jour-liberation-contribuables-2019 © VVOE -Shutterstock

En 2019, les Français auront travaillé pour l’État du 1er janvier au 22 juillet au soir. Ce n’est que le 23 juillet seulement qu’ils pourront enfin commencer à travailler pour eux-mêmes.

JLF 2019 une triptyque

Selon les calculs effectués par Contribuables Associés à partir des données de l’Organisation de coopération et de céveloppement économique (OCDE), le ratio entre les dépenses publiques (État, collectivités territoriales, Sécurité sociale, Union européenne) et les richesses créées en France (le PIB, Produit intérieur brut) est de 55,6% en 2019, ce qui signifie que l’administration publique absorbe plus de la moitié de la richesse produite en France.

Cette date symbolique intervient, cette année, 8 jours plus tard qu’il y a 10 ans. En 2009, la France accusait déjà 23 jours de retard sur la moyenne des pays européens. Et la situation s’est encore aggravée: c’est 32 jours de retard en 2019. 32 jours de plus que nos voisins à payer des impôts…

Au total, les Français auront donné 203 jours de leur année pour financer les dépenses publiques.

Sur chaque euro que vous avez gagné, 55,6 centimes sont prélevés par le fisc. Il vous en reste donc moins de la moitié. 55,6 % de votre argent, c’est 55,6 % du fruit de votre travail, de votre capital, de votre patrimoine.

Ce qui signifie que, du 1er janvier au 22 juillet inclus, soit 203 jours sur 365, nous avons travaillé exclusivement pour financer les dépenses courantes et somptuaires de l’État et du secteur public. Ce n’est que depuis le 23 juillet que nous sommes enfin libérés de la corvée.

Pour en savoir plus, téléchargez gratuitement notre triptyque « Le Jour de libération des contribuables 2019 » en cliquant ici.

tableau JLF 2019

 
Le grand fossé  : Allemagne 1 – France 0

En 1995, la France et l’Allemagne avaient un niveau de dépenses publiques quasi identique. 25 ans plus tard, nos voisins allemands ont su réduire la voilure, tandis que la France n’a pas cessé de dépenser toujours plus. Et pour autant, notre pays ne se porte pas mieux sur les plans économique et social…

En 2018, et alors qu’elle compte 15 millions d’habitants de moins, la France a dépensé 216 milliards d’euros de plus que l’Allemagne. C’est une dépense publique supplémentaire de 3 224 euros par Français, financée par les impôts, les déficits et la dette publique.

Pour en savoir plus, téléchargez gratuitement notre triptyque « Le Jour de libération des contribuables 2019 » en cliquant ici.

Lu 111 fois Dernière modification le mardi, 10 mars 2020 16:24