Alain Chrétien : « Il faut supprimer les régimes spéciaux de retraite »

alain-chretien-il-faut-supprimer-les-regimes-speciaux-de-retraite alain-chretien-il-faut-supprimer-les-regimes-speciaux-de-retraite © Contribuables Associés

Le député-maire de Vesoul (LR), a publié le 13 octobre 2016 un rapport sur les régimes spéciaux de retraite. Il y prône notamment la suppression du généreux régime de retraite des parlementaires.

 

Dans son rapport spécial sur les régimes spéciaux et de retraite, annexé au projet de loi de finances pour 2017, le député membre de la commission des Finances à l’Assemblée nationale jette une pierre dans le jardin de ses collègues parlementaires : « À l’heure où des mesures d’égalité profonde sont à mettre en place, il semble incompréhensible que ceux qui les réclament, au nom du bien de tous, ne se les appliquent pas à eux-mêmes.»

Alain Chrétien préconise donc la fin du régime avantageux de retraite des parlementaires.

Selon son rapport, «en 2015, le régime des députés s’élevait à 63 millions d’euros et distribuait une pension moyenne de 2 700 euros nets par mois à 1 121 anciens élus et 714 ayants-droits.»

Contribuables Associés se mobilise depuis des années pour la fin des régimes spéciaux. Sur notre initiative, le député du Var Philippe Vitel a déposé en 2014 la proposition n°2030 visant à instaurer l’harmonisation des modes de calcul des retraites entre le secteur public et le secteur privé.

Contribuables Associés avait organisé en novembre 2014 un Rendez-Vous Parlementaire à l’Assemblée nationale sur le thème « Public / Privé : une inégalité inacceptable ».

Jacques Garello, économiste et professeur émérite à l’Université Aix-Marseille, y évoquait le phénomène d’épuisement de la ressource publique en France, et Pierre Thibert, ancien directeur des ressources humaines chez Michelin apportait son expérience du privé pour la transformation du secteur public.

Alain Chrétien, député de la Haute-Saône, avait déposé en 2014 une proposition de loi constitutionnelle et une proposition de loi organique visant à simplifier l’environnement fiscal des particuliers et des entreprises.

En 2015, il avait participé au Rendez-Vous Parlementaire de Contribuables Associés sur le matraquage fiscal des classes moyennes.

Il a présidé le 6 décembre 2016 le Rendez-Vous Parlementaire de Contribuables Associés sur les coûts de la politique de la ville.

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

 

Lu 164 fois Publié le lundi, 05 décembre 2016