Voeux 2018 d’un contribuable avisé à son député

" Mon vœu le plus cher serait que le Jour de libération du contribuable coïncide en 2018 au moins avec la fête nationale et non plus, comme c'est le cas depuis quelques années, au dernier week-end de juillet." 

 

Dominique W., membre de Contribuables Associés du département de la Somme, nous a transmis le courrier frappé au coin du bon sens qu'il a adressé à son député "Les Constructifs", Stéphane Demilly :

Monsieur Le Député,

Très vivement merci de vos bons vœux pour cette nouvelle année qui commence.

Recevez en échange tous les miens, en premier lieu, la santé et le reste suivra comme on dit chez nous.

J’espère aussi pour cette année nouvelle, grâce à votre action ainsi que de celle de vos collègues de l’Assemblée nationale, et de par une gestion drastique des deniers publics (ceux-ci ne correspondant à rien d’autre qu’à tous les efforts que nous consentons quotidiennement, voire même à nos privations), que nous allons enfin apercevoir l’amorce d’un redressement de la situation financière de notre pays qui, à mon sens, doit être la priorité des priorités de tous nos élus et gouvernants, et ce, de la même manière que celle à laquelle nous sommes contraints de nous tenir dans nos entreprises ou au sein de nos entités familiales, si nous ne voulons pas disparaître.

Mon vœu le plus cher serait, dans un premier temps, que le Jour de libération du contribuable coïncide en 2018 au moins avec la fête nationale et non plus, comme c’est le cas depuis quelques années, au dernier week-end de juillet.

Et, en mettant en place un plan d’apurement du passif de l’État sur 7 ans maximum, comme il est devenu de coutume dans nos entreprises, si ce jour pouvait se situer ensuite à une date très symbolique comme le 1er mai de chaque année (soit une pression fiscale et sociale directe subie ramenée à 33,13 %), la situation serait devenue acceptable d’ici 2025 pour tous les citoyens contribuables. On a le droit de rêver un peu !

Hélas, 2017 a montré que nous sommes passés premiers dans le classement des enfers fiscaux de Union européenne (le Danemark ayant laissé à la France sa première place en passant en deuxième position).

Une volonté politique très forte (certes très impopulaire, mais bien expliquée aux citoyens……..) pourrait venir à bout de plus de 40 années d’une gestion laxiste par nos gouvernants des finances publiques allant même jusqu’à des gaspillages en tout genre (de véritables insultes faites aux contribuables), absence de gestion qui a engendré sans cesse des déficits annuels qui, cumulés, sont devenus plus qu’abyssaux.

Soyez assurés que vous pouvez compter sur tout mon soutien sans réserve aucune pour vous lancer dans un tel challenge ou pour relever un tel défi qui est devenu incontournable après tant d’années d’une politique de l’autruche menée nos gouvernements successifs. Les générations futures en seront très reconnaissantes.

Bonne année 2018, Bonne santé, Bon courage, Bon travail rigoureux à l’Assemblée nationale, etc. !

Amicalement,

Dominique W.

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 232 fois Publié le jeudi, 25 janvier 2018