mercredi, 05 juillet 2017 15:01

Comment Hollande nous a pris pour des c…

Dans un rapport de 253 pages publié le 29 juin 2017, les magistrats de la Cour des comptes ont dézingué la gestion de François Hollande.

 

Près de 9 milliards d’euros de dérapage…

Hollande, son gouvernement, Bercy : tous ont menti en disant que le budget était maitrisé.

Ils ont dissimulé la vérité aux Français pour glorifier leur bilan, mais la Cour des comptes vient de l’affirmer : leur budget était insincère !

Bercy, avec ses 140 000 fonctionnaires, sa puissante haute administration, était nécessairement au courant (sinon, à quoi servirait-il de les payer ?!).

Ils ont préparé ce budget de la honte, avec nos impôts, en connaissance de cause. Ils ont obéi aux politiques alors que leur statut leur impose « l’indépendance » (sic).

Ils ont triché pour défendre le bilan du Président Hollande et masquer le gaspillage de nos impôts.

Les cadeaux clientélistes du Président sortant ont conduit notre pays à une situation budgétaire intenable.

Nos impôts ont augmenté, notre endettement public a explosé et la France est allé encore plus mal.

Avec Hollande, notre pays s’est endetté de 695 millions d’euros supplémentaires chaque jour.

Les dépenses publiques ont explosé, dépassant de près de 30% leur niveau de 2006.

Si l’État ne réduit pas son train de vie, ce sont nos enfants et petits-enfants qui subiront de plein fouet le manque de courage de ces technocrates déconnectés de la réalité.

Alors, en lisant ces lignes, vous pourriez me demander : à quoi peut bien servir cet énième rapport de la Cour des comptes ?

Eh bien, je vous le dirai honnêtement : ce rapport ne sert à rien.

La Cour des comptes n’a aucun pouvoir de sanction.

Bercy a menti en sous-estimant sciemment le montant des dépenses publiques. Les responsables des catastrophes budgétaires pourront continuer d’exercer un emploi public et être payés par l’argent de nos impôts.

La Cour des comptes ne pourra pas les poursuivre.

La Cour des comptes ne peut rien, seule la mobilisation populaire a un effet.

Aujourd’hui, le nouveau gouvernement est au pied du mur.

Le nouveau ministre des Finances l’a dit : ils n’ont plus le choix. Il y a quelques années, les propositions de Contribuables Associés leur paraissaient alarmantes… Car pour ces élites, le peuple ne peut avoir raison. L’histoire prouve souvent le contraire.

Aujourd’hui assurer sa survie, notre pays doit réduire ses dépenses publiques.

Contribuables Associés a ciblé les principaux chantiers du Parlement.

Les majorités législatives peuvent passer, Contribuables Associés est à l’Assemblée depuis 2002 la seule association à vous défendre face aux lobbys dépensiers, qui ne vivent que d’argent public et en exigent chaque jour toujours plus.

Dans le numéro 3 de « Tous Contribuables », le journal de Contribuables Associés, vous découvrirez l’ensemble des chantiers à mettre en œuvre pour réduire les dépenses publiques et nos impôts.

En cliquant ici, vous pourrez télécharger notre numéro spécial qui vous dira tout sur les pouvoirs des députés et sur le travail de Contribuables Associés dans l’hémicycle.

Transmettez-le à un maximum de vos contacts : faites-leur connaître le travail de Contribuables Associés !

Plus nous serons nombreux et mobilisés, plus nous arriverons à porter votre voix, la voix des contribuables, la voix de ceux qui payent et qui ne se résignent pas.

Vous connaissez la détermination totale de l’équipe de Contribuables Associés à vous défendre au mieux mais nos actions ne peuvent se faire sans votre aide.

Si vous le souhaitez, vous pouvez soutenir notre combat contre les gaspillages d’argent public et le matraquage fiscal en cliquant ici.

Lu 209 fois Dernière modification le vendredi, 28 février 2020 15:29