Contribuables Associés lance l’Observatoire de la Corruption

A l’occasion de son 46e Rendez-vous parlementaire du contribuable, Contribuables Associés a annoncé officiellement ce mardi 5 avril le lancement de l’Observatoire de la Corruption. 

 

Ce 46e rendez-vous parlementaire avait pour thème « Argent public : la transparence pour renouer la confiance avec les citoyens-contribuables ». L’essayiste Philippe Pascot (auteur de « Délits d’élus », éd. Max Millo) et le professeur de droit Jean-Philippe Feldman sont venus interpeller les parlementaires sur les conditions nécessaires à la fin du clientélisme politique.

Depuis quelques temps, en effet, les affaires qui entachent la représentation nationale se succèdent et les Français deviennent spectateurs de pratiques qu’ils désapprouvent et condamnent. Ils assistent impuissants à la montée des scandales que la presse dénonce. De Thomas Thévenoud qui siège à l’Assemblée nationale malgré sa  préjudiciable « phobie administrative », à Sylvie Andrieux refusant de démissionner en dépit de sa condamnation pour des faits graves de corruption ou encore Patrick Balkany, à nouveau soupçonné de fraude fiscale alors qu’il a déjà été condamné.

Les citoyens s’écœurent du comportement inacceptable de certains élus alors qu’ils ont prioritairement un devoir d’exemplarité.

Légende à intégrer : De gauche à droite : l’essayiste Philippe Pascot, Véronique Besse (député de Vendée), Florence Pichard du Page (Contribuables Associés), et le professeur Jean-Philippe Feldman.

Les quelques élus fraudeurs qui salissent le travail et l’honnêteté de la grande majorité des élus doivent être fermement sanctionnés par la justice. Ils ne méritent plus de faire partie de la classe politique.

Avec le lancement de l’Observatoire de la Corruption, Contribuables Associés se dote d’un outil qui va lui permettre d’amplifier son combat pour la moralisation de la vie publique en France.

Pour Eudes Baufreton, délégué général de Contribuables Associés, « il est impératif que les citoyens soient assurés de la bonne utilisation de l’argent issu de l’impôt. C’est pour cette raison et dans cet esprit que Contribuables Associés a créé, à la demande directe de ses membres, un Observatoire de la Corruption qui a pour mission d’informer et de mobiliser les citoyens. »

L’ancien adjoint au maire de Manuel Valls à Évry, Philippe Pascot, a salué, à l’occasion de ce 46e Rendez-vous parlementaire, l’action de Contribuables Associés : « Je rejoins totalement les propos de Contribuables Associés : plus on sera transparent, plus on saura les choses, moins il y aura possibilité de marges d’abus. Plus on publiera ce qu’on fait de l’argent public, moins ils pourront en faire n’importe quoi. Aujourd’hui, c’est l’opacité la plus complète. Les choses transparentes qui existent, ne croyez pas que c’est grâce aux députés, c’est grâce à des associations comme Contribuables Associés. Continuez à vous informer et nous informer ! »

Ce travail d’information, de surveillance, d’analyse et de proposition aura toujours comme angle d’approche le combat principal de Contribuables Associés depuis sa création en 1990, qui est la lutte contre la dépense publique excessive, les gaspillages d’argent public et la promotion de la réduction de la pression fiscale en France. En effet, la corruption et les autres pratiques condamnables ont un coût, supporté par les contribuables.

Notre outil est le site internet de l’Observatoire de la Corruption : http://www.observatoire-corruption.org

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 101 fois Publié le jeudi, 07 avril 2016