mercredi, 13 décembre 2017 10:28

Dans Capital, Contribuables Associés interrogé sur la bonne gestion des communes

François Lainée, membre de Contribuables Associés et expert en finances publiques, a répondu aux questions du magazine "Capital".

 

Extrait de l’article du magazine Capital (6 décembre 2017) : « Non seulement les plus aisés vont continuer de payer la taxe d’habitation au moins jusqu’en 2020 – le président ayant laissé entendre qu’il pourrait la supprimer pour tout le monde à compter de cette date-, mais leur facture risque de s’alourdir encore dans les prochaines années… […]

Alors certes Emmanuel Macron a laissé entendre lors du récent congrès des maires que cette taxe pourrait bien, à terme, disparaître pour 100% des Français via une refonte totale de la fiscalité locale prévue à partir de 2020. Mais en attendant, cette affaire risque très vite de pénaliser les contribuables les plus aisés qui restent soumis à l’impôt. Étranglées par la baisse des dotations de l’Etat (elles sont passées de 40 à 33 milliards entre 2014 et 20 16), incapables de retenir leur folie dépensière (leurs frais de personnel ont bondi de 22,5% entre 2002 et 2013), de nombreuses communes sont en effet dans une situation financière désastreuse.

Selon l’indice de bonne santé financière établi par l’association Contribuables associés, près d’un tiers des communes de plus de 100.000 habitants sont au bord de la rupture. « Il y a de quoi être inquiet », prévient François Lainée, l’auteur du palmarès. » 

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 369 fois Dernière modification le jeudi, 02 avril 2020 16:47