Mairie de Paris : 359 200 euros de subventions pour les drogués

paris-subventions-associations-drogues paris-subventions-associations-drogues © Victoria M. - Fotolia

Des aides publiques jusqu’à l’overdose… En 2019, la Ville de Paris a accordé 359 200 euros de subventions à des associations qui accompagnent "les usagers de drogues". Des subventions qui visent notamment à augmenter le nombre de distributeurs de kits d’inhalation pour les fumeurs de crack.

 

 Subventions votées lors de la séance du Conseil de Paris (30 septembre - 3 octobre 2019) :

60 000 euros pour " mettre en place des maraudes de médiation sociale quotidiennes sur les sites les plus fréquentés par les usagers de drogues : actions proposées par le Centre d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des Risques pour les Usagers de Drogues (CAARUD) OPPELIA-CHARONNE."

156 000 euros pour "gérer et renforcer le dispositif d’accès aux matériels de réduction des risques porté par l’association SAFE (approvisionnement des 34 automates en kits +, kit 2 cc et kits crack et augmentation du nombre de distributeurs de kits d’inhalation pour les fumeurs de crack et de la fréquence des tournées d’approvisionnement sur certains sites) ."

143 200 euros pour " assurer l’accompagnement sanitaire et social mis en œuvre par le service ASSORE de l’association AURORE pour permettre le suivi de 100 personnes ". Ce qui représente une dépense publique de 14 320 euros par personne ! 

(Source)

 

Une subvention pour des distributeurs de seringues

  Déjà en décembre 2016, le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil départemental, avait voté deux subventions pour un total de 40 500 euros à l’association pro-drogues SAFE.

Une subvention de 25 000 euros pour installer des distributeurs automatiques de seringues dans Paris.

Une subvention de 15 500 euros pour une étude sur « les pratiques et les prises de risques des usagers injecteurs de drogues ».

(Source)

Dans l’exposé des motifs de la proposition de subventions, l’administration parisienne ose parler d’«implantation harmonieuse (sic)» à propos des 34 automates gérés par l’association dans seize arrondissements parisiens.

L’association SAFE a accentué son maillage toxique de la capitale en distribuant des trousses d’inhalation pour les fumeurs de crack…

***

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 1081 fois Publié le mercredi, 11 mars 2020