Votez aujourd’hui pour faire baisser les impôts demain !

votez-aujourd-hui-pour-faire-baisser-les-impots-demain votez-aujourd-hui-pour-faire-baisser-les-impots-demain © Miege/Contribuables Associés

Nous sommes des contribuables avertis ; soyons des électeurs responsables ! Message de l'équipe de Contribuables Associés à tous ceux qui nous écoutent.

 

Chers amis contribuables,

A quelques jours du second tour de ces municipales si riches en suspens, nous vous renouvelons notre appel: c’est maintenant le moment décisif, il faut absolument que les contribuables s’expriment !

L’enjeu du vote de ce dimanche, c’est le montant de vos impôts locaux des prochaines années : êtes-vous prêts à continuer à les voir flamber ?

Les résultats du premier tour montrent la volonté des électeurs de sanctionner beaucoup de maires qui ont laissé les finances de leur commune se dégrader : on le savait, cela se confirme : la fiscalité est le premier enjeu de ces municipales ! Il y a d’autres sujets importants bien sûr, mais quand les Français sont accablés d’impôts et l’économie complètement en panne, une chose est sûre : ce n’est pas le moment de jeter l’argent par les fenêtres.

Il est donc primordial que les nouvelles équipes municipales soient vraiment conscientes de la nécessité de faire des économies et de couper dans leurs dépenses, au lieu de toujours monter les impôts.Nous avons besoin plus que jamais de maires qui soient de bons gestionnaires, responsables de l’argent public que nous leur confions.

La ligne de Contribuables Associés n’est pas politicienne : nous sommes apolitiques et indépendants des partis. Notre critère, le voici : il n’est pas raisonnable de partir pour un mandat de 6 ans avec un maire qui gère n’importe comment l’argent public : vous le savez, vous qui êtes des contribuables avertis !

Dites-le autour de vous : soyons des électeurs responsables. On ne peut pas d’abord élire un candidat qui promet monts et merveilles avec un financement miracle, et ensuite se plaindre devant ses feuilles d’impôts !

L’urgence, vous la connaissez : il faut faire barrage à la dépense publique, à la mauvaise gestion, au clientélisme des subventions !

Dans certaines villes, la dette a littéralement explosé au cours du dernier mandat : elle a augmenté de plus de 16% par an à Montpellier et à Lille, de plus de 13% par an au Mans !

Les impôts ont monté en flèche dans un grand nombre de communes, citons à titre d’exemple Saint-Etienne (+5.1% de prélèvements par an en moyenne), Argenteuil (+4.9%), Grenoble (+4.7% ), Clermont-Ferrand (+4.6%) ou Caen(+4.2%).

Il faut se pencher sur les dépenses décidées par le maire : sont-elles toutes utiles et urgentes ? Alors que les Français se serraient de plus en plus la ceinture, trop de communes ont multiplié les dépenses, notamment Limoges (+5% par an en moyenne), Besançon (+ 3.9%), Strasbourg (+2.8%) ou Poitiers (+2.7%)

La tendance dépensière des élus s’explique souvent par le clientélisme. A nous de montrer que nous ne voulons pas d’un maire qui fasse des cadeaux à ses amis avec notre argent, mais plutôt un bon gestionnaire qui saura relancer l’économie locale !

Chers amis, à vous de juger quel candidat sera le plus à l’écoute des contribuables, et quel autre au contraire ne cessera d’augmenter les dépenses et les impôts au détriment des finances locales. L’Argus des communes est un outil parmi d’autres pour vous aider à vous faire une idée.

N’oubliez pas que ne pas voter c’est laisser s’exprimer les autres à votre place.

C’est le moment ou jamais de faire le bon choix : après, il sera trop tard pour vous plaindre, et 6 ans, c’est long…

Bon vote !

L’équipe de Contribuables Associés

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 91 fois Publié le jeudi, 27 mars 2014