lundi, 14 avril 2014 10:44

2014 : un budget encore trop dépensier

2014-un-budget-encore-trop-depensier 2014-un-budget-encore-trop-depensier Le Particulier/ montage Contribuables Associés

Qu'ils soient imposables ou non, tous les Français paient des impôts, directs ou indirects. Savez-vous à quoi serviront vos impôts en 2014 ? La réponse en chiffres.

 

On ne le redira jamais assez : l’argent public, c’est notre argent !

Nos impôts financent les dépenses de l’Etat, que ce soit

– par des impôts directs comme l’impôt sur le revenu (acquitté par 1 Français sur 2) et la taxe d’habitation,

– ou par des impôts indirects comme la TVA et la multitude des taxes que nous payons tout au long de nos journées sans toujours nous en rendre compte.

En 2014, que financera l’argent de nos impôts ?

impots 2014

Voici comment est utilisé l’argent de vos impôts récolté par l’Etat. Source : Le Particulier

Un budget trop dépensier

Cette année, comme chaque année depuis 40 ans, on a voté un budget en déficit :

Budget 2014 :
Total des recettes : 299 milliards
Total des dépenses : 381 milliards
Déficit : 82 milliards !

… et n’oublions pas la dette déjà accumulée et qui ne cesse de s’accroître chaque seconde, comme vous le montre le compteur installé sur la page de touscontribuables.org

Et les dépenses de l’Etat ne sont qu’une partie des dépenses publiques !

depenses sociales 2014 les echos

Les contribuables sont encore plus sollicités pour financer le budget de la Sécurité sociale, 1er poste de dépenses publiques.

Non aux gaspillages d’argent public

Enseignement, sécurité, solidarité, justice… Les contribuables sont invités à financer les services publics nécessaires au bien-être de la société : l’impôt repose sur le consentement des citoyens mis à contribution.

Le problème ne vient pas du principe de payer des impôts, mais des dépenses injustifiées que cela occasionne trop souvent !

Par exemple :
– Les dépenses des collectivités locales sont faramineuses, comme la Cour des comptes l’a souligné
– L’Union européenne nous coûte plus cher qu’elle ne nous rapporte.
– L’écologie et la « fiscalité verte » sont parfois des prétextes supplémentaires de gaspillages d’argents public.

Manuel Valls a présenté un plan visant à économiser 50 milliards d’économies ; mais il a été bien plus disert sur les baisses d’impôts (pas toutes financées pour le moment) que sur les coupes dans les dépenses publiques… (voir l’article « Compétitivité : Manuel Valls brasse de l’air »)
On attend avec impatience les conclusions du collectif budgétaire annoncé par le nouveau Premier ministre, chargé de dégager 4 milliards d’économies supplémentaires : réponse « au début de l’été ».

Les Français « contribuent » toujours plus, pendant que l’Etat est bien timide quand il s’agit de couper dans SES dépenses !

Source : Le Particulier

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

Lu 66 fois Dernière modification le mardi, 21 avril 2020 15:28